Adamo, Salvatore

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1943) - Auteur, Compositeur, Interprète

Né en Sicile, le père de Salvador Adamo émigre en Belgique en 1947 pour travailler dans les mines. Dans ce pays, le chanteur se fait connaître en participant à un radio-crochet. Il commence alors à enregistrer des titres qui ont un certain succès : "En blue jeans et blouson de cuir" en 1961, ou "Sans toi ma mie" en 1963, date de son premier passage en vedette à Bruxelles.

En 1964, le public français découvre, avec "Tombe la neige" et "Vous permettez monsieur", ce jeune auteur-compositeur-interprète (et arrangeur) à contrecourant des yé-yés, qui d'une voix douce et éraillée chante le romantisme du quotidien. Jusqu'au début des années 1970, Salvatore Adamo est un des plus gros vendeurs de disques en France, avec des succès qui s'enchaînent : "Les Filles du bord de mer" (1965), "Inch Allah" (1966), "Mes Mains sur tes hanches", "Une mèche de cheveux", "J'avais oublié que les roses sont roses" (1971), "C'est ma vie" (1975). A partir de 1965 et durant cette période, il se produit à l'Olympia pratiquement tous les deux ans.

Il poursuit également une carrière internationale, avec des succès continus dans la plupart des pays d'Europe. Polyglotte, il enregistre dans plusieurs langues, mais aussi en Amérique du Nord et du Sud, et au Japon où "Tombe la neige" (" Yuki wa furu" en japonais) a connu, outre les interprétations de l'auteur, plusieurs centaines d'adaptations.

En retrait de la scène française dans les années 1980, il revient au Casino de Paris en 1990, et sort un nouvel album sur le marché français en 1995 (La Vie comme elle passe). En décembre de la même année, il fête ses trente ans d'Olympia dans la salle mythique parisienne. Il s'embarque ensuite dans une tournée mondiale avec un passage au Japon et un autre aux Etats-Unis (Carnegie Hall de New York). En 1998, il publie un nouvel opus, Regards. Il effectue sa première tournée française depuis dix ans l'année suivante. Revenu en haut de l'affiche, Salvatore Adamo enchaine les disques (Par les temps qui courent en 2001, Zanzibar en 2003) et les concerts aux quare coins du monde.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2016 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM