Aubert, Jean-Louis

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1954) - Auteur, Compositeur, Interprète

La passion de Jean-Louis Aubert pour la musique apparait lors d'un concert des Who, au Théâtre des Champs-Elysées en 1967. Quatre années plus tard, au tout début des années 1970, il décide de traverser les Etats-Unis en stop, pensant pouvoir vivre les expériences qu'il a découvertes dans le film sur le festival de Woodstock. Mais quand il arrive la vague hippie est déjà révolue. Néanmoins, il rentre en France convaincu de pouvoir faire du rock en français.

Son premier groupe se nomme Masturbation. Puis avec Richard Kolinka, il enregistre un 45 tours sous le nom de Semolina. Deux expériences qui tournent court. Enfin en 1976, il fonde Téléphone dont il écrira la quasi totalité des chansons jusqu'à la séparation du groupe en 1986. Cette même année, il tente l'aventure solo d'abord sous le nom de Aubert and Ko (comme Kolinka) puis sous son propre nom ("Juste une illusion", "Les Plages").

Les chansons de Jean-Louis Aubert seconde période, confirment l'auteur qui pointait dans les textes de Téléphone ; de l'adolescent "Faits divers" (1979) au plus abouti "Un autre monde" (1984). Côté musique il s'essaie à un rock plus proche du rythm'n'blues dans "Plâtres et ciments"(1986), et évolue peu à peu vers des titres où se mêlent violons et rythmique trip-hop sur "Stockholm" (1997). A la demande de Sol En Si, il rencontre Barbara avec qui il écrit deux chansons que l'on retrouve sur le dernier album de la chanteuse, quelque mois avant sa disparition en 1997 ("Le Jour se lève encore" et "Vivant poème") et que Jean-Louis Aubert a également interprété sur "Stockholm", un disque qu'il a défendu sur les scènes des Bouffes du Nord et du Cirque d'Hiver.

Parmi ses succès il faut encore citer "Locataire" (1989), "Temps à nouveau", "Voilà c'est fini" (1992), et "Océan" (1997). En novembre 2001 il sort un album intitulé "Comme un accord". Avec au clavier Albin de la Simone et à la batterie Fabrice Moreau, frère de Patrick Bruel qui remplace pour la première fois Richard Kolinda, Jean-Louis Aubert a choisi Renaud Letang pour la production. Ce dernier est par ailleurs le producteur de Manu Chao, de Sergent Garcia et du dernier album d'Alain Souchon.

En octobre 2002, Jean-louis Aubert entame une tournée d'un an avec entre autres Richard Kolinka à la baterie. Le DVD "Comme on a fait", sorti en octobre 2003 en témoigne. Il propose un concert de deux heures enregistré au Zénith de Paris en juin précédent. Jean-Louis Aubert publie également "Comme on a dit" son premier best-of, regroupant 16 chansons de 1987 à 2003 et un inédit ("Qu'allons-nous leur laisser"). En novembre 2005 paraît "Idéal standard", sixième album studio de Jean-Louis Aubert.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM