Bécaud, Gilbert

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1927- 2001) - Compositeur, Interprète

Né le 24 octobre 1927 à Toulon, Gilbert Bécaud, de son vrai nom François Silly, étudie le piano au Conservatoire de Nice. Installé à Paris, il fait divers petits métiers tout en travaillant la musique pour devenir compositeur classique. Il fait ses premiers pas dans les variétés à la fin des années quarante comme pianiste accompagnateur de la chanteuse Marie Bizet.  

Il rencontre par son intermédiaire l'auteur Pierre Delanoë. Ensemble, ils écrivent "Je brode des blouses" pour Marie Bizet. Yves Montand accèpte d'interpréter leur chanson "Cartes postales". De 1950 à 1952, Gilbert Bécaud accompagne Jacques Pills, dans de nombreuses tournées en Amérique du Sud et du Nord. Ils écrivent à deux (paroles Jacques Pills,  musique Gilbert Bécaud) une chanson pour Edith Piaf : "Je t'ai dans la peau". Début mai 1952, Jacques Pills vient chez Edith Piaf la lui interpréter. Gilbert Bécaud est au piano. Edith Piaf se dit emballée par cette chanson.  Elle la crée à la télévision dans l'émission Plaques tournantes le 22 mai, puis l'enregistre le 28 juin suivant. Elle écrit en retour pour Jacques Pills, "Et ça gueule, ça, Madame" sur une musique de Gilbert Bécaud. En septembre, Edith Piaf et Jacques Pills se marient à New York. Gilbert Bécaud ne peut y assister car il est retenu en France par son service militaire. En 1952, Gilbert Bécaud met plusieurs textes d'Edith Piaf en musique : "Elle a dit" (pour elle), "A mon ami" (pour Jacques Pills), "Hymne à la la jeunesse" (pour elle) ainsi que "Légende" (pour elle) en 1953. Gilbert Bécaud est un temps régisseur d'Edith Piaf. A son contact il apprend le métier. Une incompatibilité d'humeur s'installe pourtant entre eux. Elle le surnomme : "le jeune chien".

Edith Piaf lui permet de rencontrer Louis Amade, alors chef de cabinet de préfecture et poète à ses heures. A la même époque, avec Pierre Delanoë, ils signent ensemble "Mes mains", qu'interprète Lucienne Boyer.

En 1953, il enregistre son premier disque, avec "Mes mains" et "Les Croix" (Edith Piaf la grave également en mai 1953), et fait en 1954 sa première grande scène, l'Olympia, en première partie de Lucienne Delyle. Son succès est tel que la vedette est éclipsée. Il y revient en 1955, à l'issue d'une ascension éclair vers la gloire, déjà auréolé d'une mythologie : les fauteuils cassés, la cravate à pois, le surnom de Monsieur 100.000 volts. Avec un son neuf, des rythmes martelés sur son piano et une certaine frénésie sur scène, Gilbert Bécaud fait figure de phénomène dans lequel se reconnaît tout un public jeune. Au début des années 1950, il écrit plusieurs chansons avec Charles Aznavour, que tous deux interpréteront par la suite ("Donne-moi", "Viens", "Me que me que", "Je veux te dire adieu").

Mais c'est surtout avec trois auteurs fidèles que Gilbert Bécaud forge son répertoire : Louis Amade, Pierre Delanoë, puis Maurice Vidalin. Avec Louis Amade : "Les Croix", (1953), "Le Pays d'où je viens" (1956), "Les Marchés de Provence" (1957), "Le Rideau rouge" (1959), "Mon arbre" (1964), "Quand il est mort le poète" (1965), en hommage à Jean Cocteau, disparu le 11 octobre 1963, comme Edith Piaf, "L'Important c'est la rose" (1967), "Un peu d'amour et d'amitié" (1972), "Moi je veux chanter" (1980). Avec Pierre Delanoë : "Quand tu danses" (1954), "Passe ton chemin" (1954), "Le Pianiste de Varsovie" (1956), "Le Jour où la pluie viendra" (1957), "Salut les copains" (1957), "Quand tu n'es pas là" (1959), "Quand l'amour est mort", (1960), "Et maintenant" (1961), "Dimanche à Orly" (1963), "Nathalie", "L'Orange" (1964), "La Solitude ça n'existe pas" (1971), "Quand t'es petit dans le midi" (1992). Avec Maurice Vidalin : "Le Mur" (1958), "C'était moi" (1960), "Le Bateau blanc" (1962), "Quand Jules est au violon" (1963), "Le Petit oiseau de toutes les couleurs" (1966), "La Vente aux enchères" (1970), "L'indifférence" (1977).

Gilbert Bécaud a également composé un opéra, "L'Opéra d'Aran", joué au Théâtre des Champs-Elysées en 1962, et une comédie musicale, "Madame Rosa", créée à New- York en 1986. Homme de scène, aucun artiste ne s'est, comme Gilbert Bécaud, identifié à une salle, l'Olympia. Après des débuts fracassants, grâce à lui, la salle acquiert une réputation dès son ouverture en 1954 : il s'y produit ensuite presque une fois par an. C'est tout naturellement lui qui inaugure la salle pour sa réouverture en 1997. Il sort un disque au son très acoustique, "Faut faire avec", en 1999. Jusqu'à la fin de sa vie, il garde l'énergie qui le caractérise.

Il décède le 18 décembre 2001, des suites d'un cancer. Son dernier concert remontait au mois d'avril précédent à Lille. Il travaillait à l'élaboration d'un nouveau disque. Le 19 mars 2002, presque trois mois jour pour jour après le décès de Gilbert Bécaud sort "Nouvel album". Ce disque posthume regroupe treize titres : deux anciennes chansons revisitées ("Je partirai" et "Le Pommier à pommes"), un duo avec Serge Lama initialement difusé uniquement dans une émission de télévision ("Le Train d'amour"), deux extraits de sa comédie musicale "Madame Roza" interprétés par Annie Cordy ("Bravo !" et "Faut vivre avec") et huit chansons inédites écrites par ses paroliers fétiches Maurice Vidalin, Claude Lemesle, Louis Amade, Pierre Delanöe et Christophe Bardy, jeune auteur, pour "On marche".
 

Crédits des chansons à écouter ci-dessous :

Je t'ai dans la peau par Edith Piaf (Jacques Pills / Gilbert Bécaud), EMI Music France, Universal Music Publishing, 1952 / Elle a dit par Edith Piaf (Edith Piaf / Gilbert Bécaud), EMI Music France, Beuscher/Rideau Rouge, 1952 / Les croix par Edith Piaf (Louis Amade / Gilbert Bécaud), EMI Music France, Universal Music Publishing, 1953 / Légende par Edith Piaf (Edith Piaf / Gilbert Bécaud), EMI Music France, Rideau Rouge, 1953


EXTRAITS AUDIO :
 

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2016 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM