Bérard

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1870-1946) - Interprète

Né à Carpentras le 9 août 1870, doté d'une voix puissante, Adolphe Bérard, après avoir chanté à Marseille vers1888, débute à Paris en 1895. A partir de 1899, il devient le chanteur à voix attitré de l'Eldorado.

Avec "Loup de mer" en 1910, "Le Train fatal" en 1916, "Lison Lisette" en 1920, trois compositions de Borel-Clerc, ou "Le rêve passe" en 1906, "La Dame de pique" et "J'ai vendu mon âme au Diable" en 1922, il se forge un répertoire de romances dramatiques, voire mélodramatiques. Pendant la Première Guerre mondiale, il chante le répertoire revanchard qu'interprétait Amiati près de 40 ans plus tôt : "Le Père la victoire" et "Les Cuirassiers de Reichshoffen". À la mort de sa femme, la chanteuse Charlotte Gaudet, en 1934, il met fin à sa carrière. Il meurt à Paris le premier avril 1946.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2016 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM