Bouteille, Romain

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1937) - Comédien, Auteur

Romain Bouteille naît le 24 mars 1937 à Paris. En 1954-1955, il étudie à l'Ecole normale d'instituteurs à Beauvais. Il est renvoyé et intègre un Lycée à Saint-Maur. Il fait partie d'une troupe de théâtre amateur. Vers 1957, il effectue vingt-huit mois de service militaire. En 1961, il suit des cours de théâtre à Chaillot. Il commence à se produire dans des cabarets rive gauche : le Cheval d'or, la Contrescarpe, le Port du Salut, Chez Bernadette.

En 1963, il obtient un premier véritable rôle au théâtre dans La maison d'os de Roland Dubillard. En 1964 et 1965, il monte et joue L'Echappée belle au théâtre Labruyère, pièce qu'il a écrite avec Henri Garcin. En 1965, il passe à l'Ecluse. Il interprète son premier one man show, Je m'appelle Henri Dave, à la Vieille grille. En 1968, il crée de toutes pièces le premier Café de la Gare, avec Coluche, Miou-Miou, Patrick Dewaere, Sotha... Il y écrit et monte : Un millier de choses..., Allume j'étouffe, Robin des quoi ?, Des boulons dans mon yaourt, Impasse des Morts, Les filles du sale Grec, Les Couloirs de la Honte.

Il entame une carrière au cinéma dès 1963 avec notamment Le Feu follet (Louis Malle). Suivront, entre autres, Le Cri du cormoran, le soir au-dessus des jonques (Michel Audiard, 1970), Le distrait (Pierre Richard, 1970), Peau d'âne (Jacques Demy, 1970), L'AN 01 (Jacques Doillon, Alain Resnais, Jean Rouch, 1973), Section spéciale (Costa Gavras, 1975), Les Galettes de Pont-Aven (Joël Séria, 1975), Le graphique de Boscop (Sotha, 1976), Le locataire (Roman Polanski, 1976), Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux! (Coline Serreau, 1982)...

En 1973, il fonde le deuxième Café de la Gare, rue du Temple à Paris. Il écrit et interprète Le jaune devant, la marron derrière, Les semelles de la nuit, Une pitoyable mascarade, Le Cracheur de phrases, Jean-Paul Sartre contre la dame au slip rouge, Le Grand vide sanitaire. Il continue de se produire seul sur scène : Je m’appelle Harry Dave, Coupeurs de Virages (avec Saïda Churchill), On achève bien les Veaux, Les Femmes des Gens, Votre Honneur, La Fusée Porteuse, Le rire de Yeoman, Misère Intellectuelle (tournée en 2008), Les Oreilles du Chef (2005), Les Droits des Hommes Courbes. En 2007 et 2008 il joue dans Tout est bien qui finit bien de William Shakespeare.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM