Caudieux

Créé le 23 mai 2012 |
Mots clés :

(1850-1914) - Interprète

Albert ou Maurice Caudieux, selon les sources, naît le 20 décembre 1850. D'après Paulus, ancien zouave, il aurait été prisonnier de guerre en 1870-1871, à Polzin. Il se produit après 1882 sur la scène des Etoiles et y interprète notamment "Baraki Barako" (Eugène Rimbault-René de la Croix-Rouge/Léopold Gangloff). Mais c'est surtout à La Scala, qu'il fait carrière. Il y est à l'affiche aux côtés d'Ouvrard, de Paula Brébion et d'Amiati, en 1889, pendant l'Exposition Universelle. Célèbre à la fin du XIXe siècle, Caudieux est immortalisé par Toulouse-Lautrec et par Charles Gangloff.

Caudieux chante tout en se promenant de long en large, encourageant le public à le suivre dans les refrains de ses scies. Parmi ses chansons et monologues, on peut retenir : "L'homme qui aime ses aises" (Gerny, Chicot, Deransart), "Pas de sots métiers" (Carré, Emile Spencer), "La Saint-Boute-en-train" (De la Croix-Rouge, Emile Spencer), "La bonne du curé" (Emile Spencer), "Mon système est d'aimer le bon vin" (sur une musique de Pierre-Jean de Béranger), "Les histoires du Régiment" (Léopold Gangloff), "Les boulotteurs" (Emile Spencer), "Une soirée à l'Ambigu" (Léopold Gangloff), "Ma femme ne sait pas ça" (Lebreton, Mirecki), "J'boulott' partout" (Bertinot)...

Caudieux est décédé à Paris vers 1914.

CONTINUEZ AVEC :

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM