Célis, Elyane

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1914-1962) - Interprète

Née à Ixelles dans la banlieue de Bruxelles, dans une famille de la moyenne bourgeoisie, elle apprend le piano, et commence assez tôt à chanter dans des soirées d'amateurs. On y remarque sa belle voix de soprano. En 1935, suite à une audition, elle est engagée par Henri Varna pour être figurante dans la prochaine revue du Casino de Paris, Parade du monde.

Finalement, à partir du 30 septembre 1935, elle partage l'affiche avec Maurice Chevalier. Elle y interprète "On chante le coucou", "Un violon dans la nuit" et surtout "Piroulirouli" (Marc Cab-Henri Varna/Vincent Scotto), qu'elle enregistre le 4 octobre 1935, et qui devient un des grands succès de l'année. Elle obtient même grâce à cette chanson le Grand Prix du disque. Sa carrière est lancée.

Elle monte un tour de chant, et enregistre nombre de succès : "Chanson des gouttes" (Jean Lenoir/J. Erard, 1938), "Sympathie" (L. Hennevé-L. Palex/R. Friml-H. Stothart, 1938), "Vous n'êtes pas venu dimanche" (R. Sarvil-Saint-Giniez/Borel-Clerc), qu'elle interprète sur la scène de l'Européen en 1939, "Souris-moi et dis-moi bonne chance !" (P. Park-A. Willemetz/H. Parr-Davies, janvier 1940).

Pendant la guerre, elle continue de chanter et passe régulièrement sur Radio- Paris. En septembre 1941, elle enregistre "Tu m'apprendras" (Fred Dolys/Paule Muray), en juin 1942, "Quand tu reviendras" (Jacques Hébertot/Fernand Warms). Sa chanson "Etre maman" (Louis Merlin/Louiguy), qu'elle grave en avril 1943, est éditée à l'occasion de la "Journée des mères", fête nationale instaurée par le gouvernement de Vichy en 1941.

Marcel Delmas, son mari, écrit à la Libération, sur la demande du général Leclerc, "Lorsque demain", une chanson à la gloire de de sa division blindée. Elyane Célis l'enregistre le 30 mai 1945. Cette chanson lui évite d'être inquiétée par le comité d'épuration. Datant de la même séance, "Baisse un peu l'abat-jour" (Marcel Delmas/Henri Boutayre), devient son plus gros succès.

Elle continue sa carrière jusqu'en 1954, où malade, elle abandonne la scène. Elle meurt à Paris, le 16 juin 1962.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM