Chamfort, Alain

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1949) - Compositeur, interprète

Né à Paris, Alain Le Govic (alias Alain Chamfort) participe très jeune à des groupes, devient accompagnateur aux claviers de Jacques Dutronc de 1966 à 1968, puis enregistre, sans succès, plusieurs 45 tours sous son propre nom. Sous la houlette de Claude François, qui le fait rentrer dans son écurie, il enregistre des succès : "Signe de vie, signe d'amour" (1972), "L'Amour en France", "Je pense à elle, elle pense à moi" (1973).

Il se produit à l'Olympia en 1973, en première partie de Stone et Charden. Il fait régulièrement les premières parties de Claude François et devient un pilier de son magazine, Podium. A la recherche d'un style plus personnel, il fait appel en 1977, à Serge Gainsbourg pour écrire les textes de son nouvel album, Rock'n'Roses. C'est un échec commercial, mais la collaboration continue en 1979 avec "Manureva", extrait de l'album Poses.

Toujours avec Serge Gainsbourg, il signe en 1981, Amour Année Zéro ("Bambou", "Chasseur d'ivoire", "Malaise en Malaisie") élégant et sophistiqué, signe avant-coureur du courant pop façon Etienne Daho. C'est avec Philippe Bourgoin (ex auteur pour Chagrin d'Amour) qu'il écrit l'album suivant, Secrets Glacés ("Cap aux Antilles", "Bons baisers d'ici"), avec lequel Alain Chamfort fait l'Olympia en 1984.

En 1987, il réalise son album le plus sensuel, Tendres Fièvres ("Traces de toi", "Déchaîne-moi"), puis se produit au casino de Paris. Il enchaîne un album à la coloration dance, Troubles, en 1990 ("Ce ne sera pas moi", "Personne n'aime personne") et un album intimiste, Neuf, en 1993 ("Clara veut la lune", "J'entends tout") qu'il interprète sur scène, au Théâtre des Bouffes du Nord, accompagné d'un seul piano.

En 1997, il revient avec Personne n'est parfait ("Qu'est-ce que t'as fait de mes idées noires", "Tombouctou"). En septembre 2001 à Bruxelles et en février 2002 à la Cité de la musique à Paris, Alain Chamfort se produit sur scène, accompagné par Bertrand Burgalat et AS Dragon, pour une relecture très pop sixties de ses succès.

Dans la foulée, Alain Chamfort sort en septembre 2003, Le PLaisir ("Le grand retour", "Fuyons"), album aux tonalités pop, auquel participent Albin de la Simone, April March, Sébastien Martel, Régis Ceccarelli... Il se produit sur scène au Bataclan en novembre 2003, entame une tournée avec un passage par la Cigale. En avril 2004, il se retrouve sans maison de disques. Il obtient la Victoire de la musique du meilleur clip avec "Le Plaisir" début 2005.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2016 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM