Charlus

Créé le 23 mai 2012 |
Mots clés :

(1860-1951) - Interprète

Charlus, Louis Napoléon Defer pour l'état civil, naît le 6 septembre 1860 à Aumale en Seine Maritime. Son père est plombier et sa mère décède alors qu'il est tout jeune. Charlus est élevé par sa soeur. Il monte à Paris à l'âge de 17 ans en espérant devenir chanteur, puis effectue son service militaire entre 1881 et 1885. Il débute en 1866, après avoir passé une audition au café-concert l'Epoque. Ressemblant physiquement à Paulus et ayant une tessiture proche de la sienne, Charlus commence par l'imiter et interpréter ses chansons. Il passe aussi aux Folies Belleville. L'année suivante, il chante au Divan Japonais et à l'Eden Concert. En 1889, il se produit au Concert Parisien aux côtés d'Yvette Guilbert. Cette dernière lui suggère de sortir de son imitation de Paulus. Charlus change de répertoire et devient diseur.

En 1895, il chante l'Alcazar d'Hiver, puis au Casino Saint-Martin en 1897, au Divan japonais vers 1898 où il est qualifié d'"excentrique". Il fait également partie des programmes de l'Empire (entre 1900 et 1914), du Casino Saint-Martin en 1907, de Bobino (1912) et du Casino Montparnasse (1913).

Charlus commence à enregistrer chez Pathé en 1898. Près de 900 titres sont à ce jour recensés jusqu'en 1929, parmi lesquels : "Tout petit" (Henri Christiné), "Le chat noir" (Aristide Bruant), "Elle est de Cuba" (Vincent Scotto), "Le flegme" (Lucien Del/Harry Fragson), "Vierges !" (Yvette Guilbert/Dalleroy), "La leçon d'épinette" (Maria Krysinska/M. Lys), "La paimpolaise" (Théodore Botrel), "La boiteuse" (Lucien Delormel-Léon Garnier/Léopold Gangloff), "Dans mon aéroplane" (Henri Christiné-Eugène Christien/Harry Fragson), "En revenant de la revue" (Lucien Delormel-Léon Garnier/Louis-César Desormes), "Viens Poupoule" (Adolph Spahn-Henri Christiné-Alexandre Trébitsch/Adolph Spahn-Henri Christiné)... Il grave donc des chansons de genres très variés. Charlus obtient par cette quantité d'enregistrements le surnom de "forçat du gramophone".
 
Il semblerait qu'il ait été nommé directeur artistique des enregistrements du répertoire du café-concert chez Pathé en 1901. Il aurait à cette occasion fait graver les voix d'Yvette Guilbert, Esther Lekain, Polin, Lynel, Dranem, Anna Thibaud, Dalbret, Fragson... De 1914 à 1924, Charlus dirige la succursale Pathé à Marseille.

Charlus prend sa retraite peu après 1930. Il décède le 21 février 1951 à Verberie dans l'Oise.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM