Chichin, Fred

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1954-2007) - Compositeur

Frédéric Chichin voit le jour en avril 1954 à Clichy. Son père est cadre dans une entreprise de travaux publics. Passionné de cinéma, il crée dans les années 60 une revue, Miroir du cinéma. Sa mère élève les enfants. Fred préfère la musique et commence à apprendre la batterie. Il écoute les Beatles, les Rolling Stones. En découvrant Jimi Hendrix, il se met à la guitare. A 16 ans, il quitte l’école et se consacre à la musique. Il voyage et exerce différents petits boulots, accompagne un marionnettiste à la guitare, travaille comme assistant dans un studio d’enregistrement.

Il fonde avec Jean Néplin, un premier groupe de rock, Fassbinder. Il participe également à la naissance de Taxi Girl (il écrit "Avenue du crime", avec Daniel Darc, sur l’album Seppuku). Il joue ensuite avec Alain Kan dans Gazoline (concerts au Gibus en avril 1978). Au printemps 1979, Fred est engagé comme guitariste sur le spectacle Flashes rouges de Marc O, dans lequel Catherine Ringer chante et danse. Ils décident de fonder un groupe de rock ensemble. Catherine écrit les paroles et chante mais joue également du synthé et de la basse. Fred tient les guitares, s’occupe des rythmiques enregistrées sur bande.

En novembre 1980, ils donnent leur premier concert sous le nom de Rita Mitsouko au Gibus. En 1982, ils signent chez Virgin et sortent un 45 tours "Minuit dansant". Leur premier album, Rita Mitsouko sort en avril 1984. "Marcia Baila" (hommage à Marcia Moretto décédée à 32 ans) devient le tube de l’été. L’éclectisme musical du duo se retrouve sur cet opus, entre latino rock "Marcia Baila" et pop sixties "Don’t Forget the nite".

En septembre 1986 paraît The No Comprendo. Les morceaux naviguent entre rock ("Les Histoires d’A.", "C’est comme ça", "Someone to love"), soul ("Un soir un chien"), pop latino ("Nuit d’ivresse"), funk ("Andy"), le tout chanté par la voix inimitable de Catherine Ringer. Marc et Robert ("Singing in the shower", "Le petit train"...), paraît en novembre 1988. Les Rita Mitsouko reviennent en novembre 1993, avec Système D. S’y mélangent rock, funk, rap, un duo avec Iggy Pop ("My Love is bad"), et une reprise de "L’Hôtel particulier" de Serge Gainsbourg. "Y’a d’la haine", premier extrait à la rythmique funk, devient un classique du groupe.

En octobre 1996, les Rita Mitsouko, enregistrent un album en concert, accompagnés d’une section de cordes et de cuivres (Acoustiques). Le duo publie Cool frénésie en mars 2000, mélangeant une nouvelle fois les genres, de chansons pop ("Alors c’est quoi", "Cool frénésie"), à l’electro ("Allo !"). La Femme trombone (septembre 2002) fait la part belle aux guitares entre rock ("Evasion", "Ce sale ton"), funk ("Trop bonne"), funk rock ("Tous mes voeux"), valse rock ("Sacha"), pop ("Triton")...

Les Rita Mitsouko publient un disque enregistré en concert avec l’Orchestre Lamoureux, le 23 mars 2004. Fin mars 2007, le duo revient avec Variéty ("Terminal Beauty"...), disque qui sort également en anglais au Royaume-Uni et dans le reste de l'Europe.

Fred Chichin est décédé le mercredi 28 novembre des suites d'un cancer fulgurant.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2016 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM