Colombo, Pia

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1930-1986) - Interprète, Comédienne

Pia Colombo, de son vrai nom Eliane Colombo, naît à Homblières dans l'Aisne le 16 juillet 1930. Son père, d'origine italienne, y est chaudronnier. En 1938, elle s'installe avec sa grand-mère à St-Denis en banlieue parisienne. Pia Colombo commence par la danse (Opéra de Paris), puis s'oriente vers le théâtre. Elle s'inscrit au Cours Simon et commence à faire de la figuration. Un de ses amis monte un spectacle au Centre Américain, boulevard Raspail, et lui demande de chanter. Elle y rencontre Maurice Fanon, alors professeur d'anglais. Il lui propose de lui écrire des chansons.

Pia Colombo sort un premier 45 tours en 1956 avec deux chansons de René-Louis Lafforgue ("Julie la rousse" et "La fête est là") et deux de Fanon ("Isabelle" et "A nos amours"). Léo Noël, un des cofondateurs de l'Ecluse, l'engage la même année à passer dans ce célèbre cabaret du Quai des Grands Augustins. Elle y chante les chansons de Maurice Fanon que l'on retrouve sur son deuxième 45 tours : "Le Quai Malaquais", "Moi j'ai l'Italie", "Péniche" et "Si Paris Paris pouvait". Pia Colombo et Maurice Fanon s'installent ensemble et fréquentent Barbara. Pia continue de passer dans les cabarets : Le Cheval d'or, la Fontaine des quatre saisons, La Colombe...

A l'automne 1958, elle se produit en première partie de Georges Brassens à L'Olympia. Elle est ensuite programmée par Jacques Canetti aux Trois Baudets. Elle interprète Georges Brassens ("Les croquants") et Jacques Brel ("La valse à mille temps", "La colombe") ainsi que Maurice Fanon mais aussi Michèle Senlis, Claude Delécluse, Guy Béart ("La chabraque"), Claude Nougaro ("Le rouge et le noir"), Serge Gainsbourg ("Défense d'afficher"), Georges Moustaki ("Milord")... En 1962, elle joue sous la direction de Roger Planchon, le premier rôle féminin de Schweyk dans la deuxième guerre mondiale de Bertolt Brecht.

En 1965, Pia Colombo et Maurice Fanon se séparent. Elle partage alors sa carrière entre chanson et théâtre (TNP). En février 1967, elle passe à l'Olympia avec Alain Barrière. Elle part en tournée à l'automne de la même année en URSS. En 1968, de nouveau sur la scène de l'Olympia, elle y enregistre un 33 tours en concert (avec notamment "Le Métèque" de Georges Moustaki, un an avant que celui-ci ne l'enregistre). En avril 1969, Pia Colombo chante Brecht et Weill au TNP ("Bilbao song", "Surabaya Johnny"...)

Elle continue au cours des années 70 à les interpréter en Italie, en France, à Cuba et aux Etats-Unis. Son album de 1974 scelle ses retrouvailles artistiques avec Maurice Fanon ("Le Che", "La maison devant la mer"...). En 1975, Léo Ferré lui demande d'enregistrer certaines de ses chansons. En 1977, elle tombe malade, victime d'un cancer. En 1979, elle crée le spectacle, Requiem autour d'un temps présent avec Maurice Fanon, qui est publié l'année suivante sous la forme d'un double album. Pia Colombo passe pour la dernière fois à l'Olympia en avril 1981. Elle décède le 16 avril 1986.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM