Couture, Charlelie

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1956) - Auteur, Compositeur, Interprète

Né à Nancy en 1956, frère aîné de Tom Novembre,CharlElie Couture, de son vrai nom Bertrand Charles Elie Couture, suit des cours aux Beaux-Arts de Nancy, tout en se produisant dans les salles de la région.

Il autoproduit son premier disque, 12 Chansons dans la sciure, en 1978, avant de passer au Printemps de Bourges en 1979 et d'enregistrer, Le Pêcheur, son deuxième album. Malgré de bonnes critiques, le succès n'est pas au rendez-vous. Charlélie tourne à travers la France, et se produit durant l'été 1980, au Café de la Gare, à Paris, en fin de spectacle de Coluche. En 1981, il signe son troisième album, Pochette surprise ("Pochette surprise", "Les Pianistes d'ambiance"), sur le label Island, et devient ainsi le premier artiste français à travailler avec Chris Blackwell, célèbre pour avoir signé Bob Marley. La même année, Poèmes rock, enregistré à New York, avec des chansons comme "Oublier" et surtout "Comme un avion sans ailes", lui assure la notoriété et son premier Olympia. Dans la foulée de Quoi Faire, il se produit au Palais des Sports, puis à l'Olympia.

En 1983, l'année de Crocodile ("Local rock"), il compose sa première musique de film pour Tchao pantin, de Claude Berry. Sortis en 1986 et 1988, les albums Solo boys ("La Suprême dimension") et Solo girls ("Aime moi encore au moins") donnent l'occasion à trois concerts aux Folies-Bergères, un pour les garçons, un pour les filles, un pour les couples. Après deux albums réalisés en Australie, Melbourne Ausie et Victoria spirit, en 1990 et 1991 ("La Vague", "Under control"), il revient sur le devant de la scène avec Les Naïves en 1994 ("Jacobi marchait").

Tout à la fois musicien, peintre, photographe, vidéaste et écrivain, il est en perpétuelle recherche d'une expression globale et d'expériences nouvelles sur scène : en 1994 avec le chorégraphe Philippe Découflé au Théâtre de l'Odéon, ou en 1995 à La Cité de la musique pour un concert où arts plastiques et musique tiennent autant de place. En 1997, avec Casque nu, enregistré à Chicago, il revient aux racines du blues. En 1999, avec Soudés soudés, il retrouve Alice Botté, son guitariste fétiche, originaire comme lui de Nancy.

Suite à la sortie de 109, nouvel album, en novembre 2001, il fête le 4 décembre suivant, ses vingt ans de succès, sur la scène de l'Olympia, à Paris, en compagnie de nombreux invités : Tom Novembre, M (Mathieu Chédid), François Hadji-Lazaro de Pigalle et des Garçons Bouchers, Arthur H, Jasmine, chanteuse de Jasmine bande. Le 8 novembre 2004 paraît Double vue, album pour lequel CharlElie s'est entouré de compositeurs rencontré sur le web : Dombrance, Naïche, Mathias Delplanque, Usthiax B, un trio américain et Gregsky. Alice Botté sine la musique d'un titre. CharlElie en compose un également, écrit les paroles et s'occupe des voix. Un album urbain, dense, le pendant à "Poèmes rock", près de 25 ans plus tard. CharlElie vit désormais à New York pour peindre et faire découvrir ses toiles, sans l'étiquette du chanteur qui lui colle à la peau en France.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2016 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM