De Mbanga, Lapiro

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

1958

Pierre Roger Sandjo Lambo est né en 1958 à Mbanga, ville située à soixante kilomètres de Douala (Cameroun). Dans un pays où les rythmes l’emportent souvent sur la parole, Lapiro de Mbanga met les pieds dans la sauce gombo et chante le quotidien du “petit peuple”. Au royaume du Makossa, il secoue une production musicale anémiée et brise les stéréotypes.

Son “groove”, c'est au cœur des quartiers chauds qu'il le trouve. Si les thèmes qu'il interprète en pidjin (argot du cru, qui mélange avec humour français, anglais et langues vernaculaires) sont de nature à capter l'attention, son style mérite aussi qu’on s’y intéresse. Il imagine en effet des rythmiques charpentées et des mélodies épicées de tonalités bantoues qui chassent sur les terres d'un excellent rock-funk.

“Ndinga man” (l’homme-guitare) peut revendiquer fièrement un certain nombre de disques, comme Persévérance (1977), West Africa (1979, réalisé avec Tokoto Ashanti), Pas d’argent, no love (1985), No make erreur (1986, avec la complicité de Jimmy Cliff), Surface de réparation (1987) et Ndinga Man (1990, avec la participation de Ray Lema et Manu Dibango).

Mais c’est en 1992 qu’il trouve un écho hors d’Afrique, avec l’album Na wou go pay? (qui va payer?), dont les hymnes incantatoires renvoient à la ’’dub-poetry’’ ou au rap de la “Zoulou nation” américaine, et dont le “beat” suit le rythme des grandes cités africaines d'aujourd'hui.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2016 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM