De Plata, Manitas

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

1921

Né en 1921, dans une roulotte à Sète, sous le nom de Ricard Baliardo, il est très vite reconnu par les siens comme Manitas de Plata, l'homme aux mains d'argent. Il se distingue chaque année, en jouant de la guitare, lors du pèlerinage gitan des Saintes Maries de la Mer.

Du vivant de Django Reinhardt, il n’ose même pas penser à détrôner, celui que l’on considère alors comme le roi de la musique gitane. Dix ans après la mort de Django, il accepte de jouer en public, et le miracle se produit. Lors d’une exposition de photographies à New York, de Lucien Clergue, son ami, un admirateur le reconnaît sur un des clichés et le persuade d’enregistrer.

Il réalise son premier album dans la chapelle d'Arles. Un manager américain le fait jouer sur la scène du prestigieux Carnegie Hall de New York. Gitan illettré, qui ne sait pas lire une note de musique, il conquiert le monde. En Mars 1964, un soir de corrida à Arles, Picasso, après l’avoir entendu jouer, s’écrie : « Il vaut plus cher que moi ! ».

Depuis 1967, Manitas de Plata, ne cesse de sortir des disques, parcourt le monde entouré de sa tribu ou en formation plus réduite, sa famille autour de lui. Il joue ainsi, aux Etats-Unis, en Allemagne, en Italie, en Nouvelle Zélande, à Singapour, en Angleterre...

En 1999, il publie le disque « Ole », suivi en 2000 par « Feria gitane », et en 2002, par une compilation de ses plus grands succès.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM