De Trébert, Irène

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1921-1996) - Interprète, Danseuse, Actrice

Irène de Trébert naît le 6 février 1921 à bord du bateau Pierre Le Grand. Dès l'âge de cinq ans, elle entre à l'opéra comme petit rat. En décembre 1928, elle danse avec les Blue Jays du violoniste américain Enoch Light, devant le président de la République Gaston Doumergue, ainsi qu'au Gaumont Palace. Elle commence alors à chanter.

En 1932, elle enregistre en compagnie d'Adrienne Gallon, des chansons pour les enfants, comme "J'ai du bon tabac"... Attirée par la musique jazz et le swing, elle part en 1935 aux Etats-Unis. Elle devient la danseuse étoile des ballets Fisher. Elle revient en France en 1938, et commence une carrière d'actrice, notamment dans Trois artilleurs à l'opéra (André Chotin, 1938). La même année, elle termine à la première place de l'émission Music-Hall des jeunes sur Radio Cité avec "Quand un petit oiseau".

Elle débute en tant qu'interptète au cabaret de René Goupil (alias O'Dett), Chez O'Dett, place Pigalle, puis participe à la revue Amours de Paris au Casino de Paris, en compagnie de Maurice Chevalier. Durant l'automne 1940, elle grave "Si vous aviez un ascenseur" pour Columbia. En 1941, elle devient la chanteuse de l'orchestre Raymond Legrand.

Sa carrière décolle et elle enregistre ses plus grands succès : "Mademoiselle swing" (Louis Poterat/Raymond Legrand), tiré du film éponyme de Richard Pottier (1941), interprété par Irène de Trébert (premier rôle féminin) avec Raymond Legrand et son orchestre, enregistré par les mêmes en février 1942, "Je t'aime", adaptation de "Swing 39" de Django Reinhardt et Stéphane Grappelli, avec des paroles de Jacques Larue (25 novembre 1942), "La guitare à Chiquita" (Maurice Vandair/Henri Boutayre/Raymond Legrand), gravé en juillet 1943... L'orchestre Raymond Legrand et donc sa chanteuse Irène de Trébert passe très régulièrement sur Radio-Paris durant la période de l'Occupation. De plus la formation fait une tournée en Allemagne pour les ouvriers français en 1942.

En novembre 1944, Irène de Trébert est frappée d'indignité nationale et condamnée à dix mois de suspension. Dès 1945, elle se produit de nouveau sur scène. Elle se sépare de Raymond Legrand, avec lequel elle a eu un fils, Michel-Patrick, né en 1943, et interprète des opérettes aux côtés d'André Claveau, comme La Bonne hôtesse et Pomme d'amour. En 1947, elle passe au Théâtre de l'Etoile.

En 1950, elle tourne au cinéma dans Le Roi du bla-bla-bla (Maurice Labro), puis dans Musique en tête (Georges Combret/Claude Orval, 1951), Duel à Dakar (Georges Combret/Claude Orval, 1952) et Ce coquin d'Anatole (Emile Couzinet, 1952). Elle abandonne sa carrière d'interprète et ouvre une école de danse à Paris.

Elle décède le 13 mai 1996.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM