Deneuve, Catherine

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1943) - Comédienne

Née à Paris en 1943 dans une famille de comédiens, Catherine Deneuve, Dorléac pour l’état civil, débute au cinéma à l’âge de treize ans dans le film d’André Hunebelle Les collégiennes. Sa rencontre en 1961 avec Roger Vadim l’engage dans une carrière qui la conduit à devenir la Star française du 20e siècle (Marianne, ambassadrice de l’Unesco…).

En un demi siècle, elle tourne avec les plus grands, elle aborde tous les genres cinématographiques passant des œuvres les plus sombres aux comédies les plus légères. En 1960, elle tourne dans Les portes claquent de Jacques Poitrenaud avec sa sœur, la comédienne Françoise Dorléac et Michael Lonsdale, puis en 1962 dans Et Satan conduit le bal où elle est dirigée par Vadim. En 1963, elle joue dans Le vice et la vertu et surtout dans Les parapluies de Cherbourg de Jacques Demy ; le film aura un très grand succès. En 1965 elle est l’inquiétante psychopathe de Répulsion de Roman Polanski.

L’année suivante, elle renoue avec Jacques Demy, sa sœur Françoise et la comédie musicale dans Les demoiselles de Rochefort où doublée pour la partie chantée (comme dans Les parapluies de Cherbourg), elle s’affirme comme une artiste complète.

Elle tourne par la suite avec les plus grands acteurs du moment sous la direction des plus grands réalisateurs de l’histoire du cinéma. En 1967, elle est l’héroïne de Belle de jour de Luis Buñuel. Elle joue la même année dans Benjamin ou les mémoires d’un puceau de Michel Deville, La sirène du Mississipi de François Truffaut puis en 1970 de nouveau avec Buñuel dans Tristana, puis en 1972 dans Un flic de Jean-Pierre Melville avec Alain Delon. Les succès se suivent jusqu’au chef d’oeuvre de François Truffaut : Le Dernier métro en 1980.

La même année elle enregistre, pour la première fois sans doublure, un véritable disque, en duo avec Serge Gainsbourg (« Dieu est un fumeur de Havane »… ). Elle enchaîne les succès, notamment Fort Sagane (1983), Indochine de Régis Wargnier (1991), Place Vendôme de Nicole Garcia (1997), Dancer in the Dark de Lars von Trier (1999)… En 2001 elle est aux côtés de Danielle Darrieux, Fanny Ardant, Emmanuelle Béart, Ludivine Sagnier, Virginie Ledoyen, Firmine Richard et Isabelle Huppert dans Huit femmes de F. Ozon. Elle y interprète « Toi, jamais » de Sylvie Vartan. En 2002, elle incarne, Madame de Merteuil dans le téléfilm de Josée Dayan, les Liaisons dangereuses.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM