Diop, Wasis

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

1947

Né en 1947 à Dakar, Sénégal, Wasis Diop est issu d’une très ancienne famille dakaroise de culture lébou. Depuis son départ du Sénégal à la fin des années 70, le parcours de ce chanteur-guitariste ressemble à un jeu de pistes. Pendant six ans, on le voit participer au projet avant-gardiste du West African Cosmos, l’une des premières fusions africaines sur le sol hexagonal.

Il fréquente des pointures du reggae, comme Lee Perry, Les Gladiators ou Jimmy Cliff. Il compose pour le saxophoniste japonais Shimizu Yasuaki et travaille pour la chanteuse franco-tunisienne Amina, dont il coproduit la plupart des albums, et pour laquelle il compose C’est le dernier qui a parlé, titre avec lequel elle représente la France au concours de l’Eurovision. Mais Wasis Diop se fait finalement remarquer avec la musique de Hyènes, le film de son frère Djibril Diop Mambéty, adapté d’une pièce de Friedrich Dürrenmatt et sélectionné au festival de Cannes 1992.

A partir de la thématique d’un bestiaire animiste, sur un échange délicat de voix, de guitares et de percussions, il donne une symphonie où se marient complainte sahélienne, gospel, blues, chœurs gutturaux, incantations wolofs, frénésies du tambour “sabar” - panoplie d’approches qui fait de cette bande originale un objet novateur et très apprécié. L’album suivant, Toxu (renaissance) est dédié symboliquement au boudhiste Daïssaku Ikéda, à Léopold Sédar Senghor, l’un des pères du mouvement de la Négritude, et à Nelson Mandela, le vieux lutteur sud-africain.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM