Dorin, René

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1891-1969) - Chansonnier

Né à La Rochelle en novembre 1891, René Dorin est clerc de notaire à 18 ans tout en faisant partie de l'orchestre municipal en tant que violoniste. En septembre 1912, il commence son service militaire à la musique du 119 ème régiment d'Infanterie à Courbevoie. Il fait toute la Première Guerre mondiale dans les tranchées. Il commence à écrire et chanter des couplets satiriques, et contribue ainsi à remonter le moral de ses compagnons d'infortune.

Démobilisé en 1919, il s'installe à Paris, se marie et pour vivre, joue du violon dans les cinémas. Il rencontre le chansonnier montmartrois Fursy et en août 1920, il débute aux côtés de Paul Colline dans Ta bouche Dédé. Dès lors, il se produit comme chansonnier au Caveau de la République, au Moulin de la chanson, aux Deux-Anes... Maurice Chevalier interprète en 1927, sa chanson "Marguerite" (musique de Maurice Roget).

Dès juin 1930, René Dorin enregistre ses textes : "Les années sont courtes", "Ah! les salauds", "C'est-y pas mieux comme ça ?"... Il quitte les petits cabarets pour se produire dans des salles plus prestigieuses : l'Olympia, le Palace, la salle Pleyel (en avril 1932 avec Lucienne Boyer)... En décembre 1932, il interprète son monologue "Nuances", dans la revue du Casino de Paris, La Joie de Paris. Il accumule les succès tout au long des années 30 avec ses revues : Drôle d'époque (1933), Ah! les salauds, X.Y.Z. ("On s'en fout", 1934), Lavalisons (avec Saint-Granier), Un coup de rouge (avec Saint-Granier), Vive la France (1938)... En 1937, il anime avec Souplex, Marsac, Sourza, Mathis, Rieux et Charley, le Quart d'heure Cinzano sur le Poste Parisien.

Il continue de se produire dans les cabarets parisiens et à la radio pendant l'Occupation. Dès novembre 1940, il monte la revue Occupons-nous, au Théâtre des Variétés. En juillet 1941, il anime à la radio, Le cabaret de Paris... Aprèsguerre, il poursuit ses activités à la radio et dans les cabarets, notamment aux Deux- Anes. Il a écrit plus de 600 chansons et une quarantaine de revues.

Il meurt le 25 juillet 1969 à Paris.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM