Dudan, Pierre

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1916-1984) - Auteur, Compositeur, Interprète, Acteur

Pierre Dudan naît à Moscou le premier février 1916, car son père, citoyen suisse, y travaille en tant que précepteur. La Révolution contraint la famille à retourner vivre en Suisse, dès Noël 1917. Pierre Dudan découvre le jazz et en 1932, il monte le Hot-Club de Lausanne. Il joue un peu de la trompette, puis de la batterie dans les Hot Black Boys. Ses études s'en trouvent fortement perturbées.

En 1936, avec un ami, il forme un duo de chanteurs, les Matouschka. Ils se produisent à Genève, Lyon, Marseille, à Paris au Boeuf sur le Toit. Ils se séparent alors qu'un contrat les attend chez Odéon. Pierre Dudan mène alors une vie difficile (pianiste de bar, copiste...), tout en apprenant son métier d'auteurcompositeur-interprète. Il se produit ainsi au Lapin à Gill, à la Cave de la Cloche... Il entre à la SACEM, et la chance lui sourit début 1939 : Marie Dubas crée le 21 avril sur la scène de l'ABC "Un monsieur qui parle tout seul" (Pierre Dudan/Pierre Dudan-Roger Imbert). Lucienne Boyer interprète dans son cabaret, Chez elle, "Parti sans laisser d'adresse" (Pierre Dudan/Frédo Gardoni-Jean Payrac).

Mobilisé en Suisse en 1940, Pierre Dudan y monte le duo Les Deux de la chanson, en compagnie d'Edith Burger. Ils se produisent au cabaret La Souricière à Lausanne et y chantent, entre autres, "Parti sans laisser d'adresse" et "On prend l'café au lait au lit" (Pierre Dudan/Frédo Gardoni). Ils enregistrent cette dernière chanson à la radio suisse en mars 1940. Resté en Suisse durant la période de l'occupation, Pierre Dudan la grave en février 1942. Il l'enregistre à Paris en juillet 1945, et "On prend l'café au lait au lit" devient un énorme succès.

Dans cette période d'après-guerre, où les tickets de rationnement sont toujours en vigueur, ce texte qui évoque les vacances, l'oisiveté, les croissants et le café au lait, offre un rêve d'évasion nécessaire à une population durement touchée par les privations en tous genres. Jusqu'en mars 1946, Pierre Dudan ne cesse de passer à la radio et y interprète "Mon bébé" et "Fumée Parfumée" (Pierre Dudan). En septembre 1945, il se produit sur la scène des Folies-Belleville avec Line Renaud. En décembre 1946, il est à l'ABC avec Marie Dubas.

De 1946 à 1959, il tourne au cinéma dans 30 films, notamment dans Les Requins de Gibraltar (Emile Reinert, 1947). En 1947, Henri Salvador crée "Clopint-clopant" (Bruno Coquatrix/Pierre Dudan). Parallèlement à sa carrière d'acteur, il poursuit dans la chanson avec "Fifi jaune d'oeuf" (1947), "Mélancolie" (1948, tirée du film Les Requins de Gibraltar), "Moi moi" (1951), "Le Coeur tranquille" (1951) et "Ma Jacqueline". Dans les années 1960, il s'installe au Canada, puis en Guadeloupe. Il se produit en 1976, en première partie de Georges Brassens à Bobino.

Il décède le 4 février 1984, en Suisse.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM