Duteil, Yves

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1949) - Auteur, Compositeur, Interprète

Yves Duteil naît le 24 juillet 1949 à Neuilly-sur-Seine. A dix ans, il commence le piano. Il compose sur sa guitare dès l'âge de 15 ans. Au Lycée Balzac, en 1966, il fait partie du groupe les Marquis Five. Il chante et joue de l'orgue. Le répertoire est constitué de reprises. En parallèle, Yves Duteil continue d'écrire ses propres chansons. En 1969, il entre au Petit Conservatoire de Mireille. Il chante aux terrasses des restaurants et des cafés parisiens.

En 1972, il se produit à l'Ecluse et à l'Echelle de Jacob ainsi qu'au café-théâtre La resserre aux Diables. Remarqué dans ce dernier endroit par le producteur Frédéric Botton, Yves Duteil sort son premier 45 tours ("Virages") en 1972. En mars 1973, il passe en première partie de Régine à Bobino.

Son premier album ("L'écritoire", "Dès que j'ai besoin de toi", "La tendre image du bonheur"...) voit le jour en 1974. Il continue les premières parties à Paris (Nicoletta à l'Olympia en mars 1975) et en province (Claude François, Hugues Aufray...). En 1976 paraît son deuxième album ("Dans les jardins des baladins", "Les Batignolles"...). Pour préparer un passage en vedette au Théâtre de la Ville en 1977, il enregistre son album Tarentelle ("La tarentelle", "Le Petit pont de bois", "Le Mur de la prison d'en face", "Prendre un enfant par la main"), vendu à plus d'un million d'exemplaires et Grand Prix de l'Académie Charles Cros. L'engouement est confirmé au Théâtre des Champs-Elysées en 1979. La même année paraît son quatrième album studio ("J'ai la guitare qui me démange", "Mélancolie"...).

En 1982 sort un triple album enregistré à l'Olympia. Yves Duteil collectionne alors les récompenses officielles et jouit d'une immense popularité. Troubadour contemporain, poète du quotidien, il signe des chansons qui font la synthèse, avec une fausse simplicité, des formes modernes et traditionnelles. En 1988, lors d'une cérémonie télévisée pour le centenaire du disque organisée par la SACEM et Canal+, un sondage auprès du public désigne "Prendre un enfant par la main" comme chanson du siècle. L'année suivante, un album de compilation de ses succès est disque d'or le jour de sa sortie. Pour le lancement de Blessures d'enfance en 1990, il remplit pendant une semaine le Zénith, comme pour le Casino de Paris en 1993 et 1997.

En 1994, il enregistre un album de duos, Entre elles et moi..., auquel participent Jeanne Moreau, Véronique Sanson, Véronique Rivière, Liane Foly, Enzo Enzo ou Fabienne Marsaudon. Devenu héraut de la francophonie avec "La Langue de chez nous" (1985), il reçoit comme mission du gouvernement, en 1995, de mettre sur pied des mesures en faveur de la chanson française. En 1997, il revient avec l'album Touché ("Dreyfus", "La Tibétaine"). En novembre 2001, paraît Sans attendre ("Lettre à mon père", "Avoir et être"), nouveau disque très acoustique. Le 6 juin 2002, il fête ses trente ans de chanson sur la scène de l'Olympia.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2016 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM