Dutronc, Jacques

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1943) - Compositeur, Interprète, Auteur

Né à Paris, il suit les cours d'une école de dessin industriel, mais passe surtout son temps au Golf Drouot ou chez lui à travailler sa guitare. En 1961, il est guitariste du groupe El Toro et les Cyclones, qui enregistre deux 45 tours d'adaptation de rock'n'roll et de twist. Il compose pour un autre groupe, Les Fantômes, en particulier un instrumental ("Fort Chabrol") qui, avec des paroles et repris par Françoise Hardy devient "Le Temps de l'amour". Après son service militaire, Jacques Dutronc continue à composer, accompagne Eddy Mitchell, et devient assistant artistique chez Vogue, auprès de Jacques Wolfsohn, son futur imprésario et directeur artistique.

Ce dernier lui fait écrire des musiques sur des textes envoyés par Jacques Lanzmann et le pousse à les enregistrer, alors que Vogue cherche un artiste pour concurrencer le phénomène Antoine. Dès le succès du premier 45 tours en 1966 ("Et moi et moi et moi", "Mini mini mini"), la mission est remplie. La musique inspirée du rock et les paroles d'une originalité marquée dans la variété, Jacques Dutronc invente un style insolent, ironique et un brin provocateur. Il prend surtout la mode à contre-pied, en chantant son ego à une époque de bons sentiments généreux ou en se produisant en costume trois pièces en pleine période beatnik et hippie.

Jusqu'au début des années 1970, Jacques Lanzmann et Jacques Dutronc enchaînent les succès : "Les Play-boys", "On nous cache tout" (Prix de l'Académie Charles Cros), "Les Cactus", "J'aime les filles", "La Publicité", "Le plus difficile", "Il est cinq heures, Paris s'éveille", "Fais pas ci fais pas ça", "L'Hôtesse de l'air", "Le Petit jardin", "Le Dragueur des supermarchés"... Jacques Dutronc collabore également avec le dessinateur de bandes dessinées Fred ("Le Fond de l'air est frais" et des titres pour enfant). Toujours sur des textes de Jacques Lanzmann, il interprète les génériques d'une des séries télévisées les plus populaires du moment, Arsène Lupin : "L'Arsène" en 1971 et "Gentleman cambrioleur" en 1972.

En 1974, il commence un carrière d'acteur de cinéma qui devient l'essentiel de son activité. Il tourne en particulier avec Claude Lelouch, Claude Sautet, Jean-Luc Godard, Jean-Pierre Mocky ou Maurice Pialat pour le rôle de Van Gogh en 1991 qui lui vaut le César du meilleur acteur. Ses retours à la chansons font dès lors figure d'événement : en 1980 avec "L'Hymne à l'amour (moi le noeud)", écrit par Serge Gainsbourg, en 1984 avec "Merde in France", en 1987 avec "Qui se soucie de nous" ou "Corsica" (interprété avec I Muvrini), ou en 1995 avec "Tous les goûts sont dans ma nature" (duo avec Etienne Daho).

Son retour sur scène au Casino de Paris en 1992 après vingt ans d'absence est récompensé comme Meilleur spectacle aux Victoires de la Musique. L'enregistrement du concert se vend à plus de 600 000 exemplaires. Sur l'album de Françoise Hardy, "Clair-obscur", paru en mai 2000, il reprend en duo avec elle "Puisque vous partez en voyage" de Mireille et Jean Nohain.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM