Eric Charden

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1942-2012) - Auteur, compositeur, interprète

Eric Charden, Jacques Puissant de son vrai nom, naît à Haïphong, alors en Indochine française, le 15 octobre 1942. Son père, français, est ingénieur en chef des ports de France et d'Outre-mer, sa mère est tibétaine. Il passe son enfance en Indochine, jusqu'à l'âge de sept ans. Il revient ensuite avec sa mère à Marseille. 

Son baccalauréat en poche, il entre à HEC à Paris. Il y reste six mois, puis décide de se consacrer à sa passion : la musique. Il enchaîne alors différents petits boulots et sort un premier album en 1963 intitulé J'ai la tête pleine de Provence. En 1965, avec le disque Amour limite zéro, il rencontre un début de succès. En janvier 1966, il fait partie du jury de l'élection de Miss Beatnik, organisée par Salut les Copains. La gagnante est une certaine Annie Gautrat. Il la revoit et finalement l'épouse. Annie Gautrat obtient un contrat de disque et prend le pseudonyme de Stone. Eric Charden commence à composer pour elle.

En 1967, il écrit avec Monty "Le monde est bleu, le monde est bleu", qui devient un succès international. Eric Charden compose à l'époque pour Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Dalida, Claude François...

En 1970, Stone et Eric Charden, qui ont déjà chacun entamé des carrières d'interprètes, décident de former sur scène un duo. Ils font appel à Frank Thomas et Jean-Michel Rivat pour les paroles ; Eric Charden compose les musiques.

Le premier titre, en 1971, "Le Seul bébé qui ne pleure pas", obtient un succès d'estime. Fin 1971, sort "L'Avventura" : plus d'un million de disques vendus en 1972. Stone et Charden acquièrent une incroyable popularité et provoquent une certaine vogue des chanteurs en couple.

Pendant quelques années, Stone et Charden ne quittent plus les médias, avec "Il y a du soleil sur la France" (utilisée dans le film de Jean-Luc Godard, Tout va bien, sorti en 1972), "Laisse aller la musique", "Le Prix des allumettes" en 1972 et "Made in Normandie" en 1973, année d'un Olympia. Le succès ne se dément pas, jusqu'à ce que la séparation du couple dans la vie (divorce en 1974) ne provoque celle du duo à la scène.

Le 10 septembre 1974, Eric Charden publie un album solo intitulé 14 ans, les Gauloises, écrit avec Guy Bontempelli. Avec ce dernier, il compose en 1975 la musique de la comédie musicale Mayflowe qui sera jouée pendant deux ans au Théâtre de la Porte Saint-Martin. En 1979, il obtient un succès avec son titre disco "L'été s'ra chaud" sur des paroles de Didier Barbelivien.

Il continue de publier régulièrement des albums : C’est boum la vie (1976), Pense à moi (1977), Promène (1978), J't'écris (1980, avec "l'été s'ra chaud"), Au milieu (1981), D'amour (1984), Je rocke ma vie (1992), Indochine 42 (1995, en hommage à sa mère), Le magnifique mensonge (2002), Amalavague (2007).

A la fin des années 1970, Il commence à composer et à interpréter les thèmes de différentes séries japonaise d'animation, parmi lesquelles Albator le corsaire de l'espace et San Ku Kaï.

En 2007, Eric Charden intègre avec Stone la tournée Age tendre et Tête de Bois. le 13 avril 2012, comme elle, il est fait chevalier de l'Ordre de la légion d'honneur. Le duo sort un nouvel album intitulé Made in France (reprises de duos mythiques de la chanson française). Eric Charden décède le 29 avril 2012, des suites d'un cancer.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM