Fanon, Maurice

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1929-1991) - Auteur, Compositeur, Interprète

Maurice Fanon naît le 31 décembre 1929 à Auneau en Eure-et-Loire. Sa mère est institutrice et son père vend des fournitures scolaires. Maurice fanon suit la tradition familiale et devient instituteur à Vitry-sur-Seine. L'écrivain Robert Merle, un de ses anciens professeurs, le pousse à écrire ses propres textes, que des amis mettent en musique.

En 1955, il rencontre Pia Colombo, alors comédienne et danseuse. Maurice Fanon lui écrit des chansons. Pia Colombo devient sa femme et sa première interprète dès 1956. Elle reste la seule et Maurice Fanon se décide alors tout en continuant son métier, à chanter dans les cabarets le soir. Il passe ainsi à La Méthode, Chez Patachou, à l'Ecole Buissonnière, puis à La Colombe en 1961 et au Port du Salut en 1962.

Il obtient un contrat avec les disques Odéon en 1963 et publie un premier album ("Avec Fanon", "Madame Seguin", "L'écharpe"...) "L'écharpe", interprété tout d'abord par Catherine Sauvage, devient un succès, chantée par lui. Elle sera reprise par Félix Leclerc. Maurice Fanon se produit accompagné par le pianiste jacques Debronckart, qu'il poussera à se lancer dans le tour de chant.

Maurice Fanon et Pia Colombo se séparent en 1964. L'année suivante, il sort son deuxièm album ("La petite juive", "Jean-Marie de Pantin"...) "La petite juive" est une des rares chansons de cette époque à évoquer l'antisémitisme et la déportation. Elle est d'ailleurs boycottée par la radio et la télévision. En 1966, il tourne avec Jacques Brel et publie un nouveau disque ("Martine", "La fille de Rennes", "La valse à soldats"...) En 1968, il passe à Bobino en vedette américaine de Catherine Sauvage.

Son quatrième album paraît ("La chambre", "A la guerre comme à la guerre", "Le général"...) L'année suivante, il chante pour la première fois à l'Ecluse. Lui qui se définit comme un "anar-coco", rend hommage en 1970 à Léo Ferré avec le titre "Monsieur Léo de Hurlevent". En 1972, Juliette Gréco enregistre un album entier sur des textes de Maurice Fanon (musiques de Gérard Jouannest). Maurice Fanon cotinue dans les années 70 à se produire das les cabarets. Il écrit pour les autres : Francesca Solleville, Isabelle Aubret, Mélina Mercouri... et Pia Colombo. Pour cette dernière, atteinte d'un cancer, il conçoit en 1979 un spetacle, décliné en double album, Requiem pour un temps présent.

Il faut attendre 1982, pour qu'il publie un disque de nouvelles chansons ("Le petit bout de rêve", "Mururoa", "Képicon", "Vincennes Neuilly "...) Son ernier enregistrement sort en 1984. Il ne contient que trois inédits déjà enregistrés par Pia Colombo et Juliette Gréco ("La maison devant la mer" "La bouche ronde" et "Mon fils chante"). En 1990, il se produit pendant trois semaines au Japon. Il décède d'un cancer le 30 avril 1991.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM