Garou

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1972) - Interprète

Garou -de son vrai nom Pierre Garand- est né en 1972 à Sherbrooke au Québec. A l'adolescence il joue avec le groupe de son collège, les Windows and Doors et interprète sur scène les tubes des Beatles. Après les études il rejoint les Forces Armées Canadiennes pour y intégrer la fanfare en tant que trompettiste.

Ensuite ce sont quelques années d'errance professionnelle le jour et, la nuit, d'utiles virées dans les bars de Sherbrooke puisqu'on finit par y découvrir la puissance de sa voix. Le patron du Liquor Store lui demande d'animer les "Dimanches à Garou" ce qu'il fait pendant 4 ans, de 1993 à 1997. Mais dès 1995 il étoffe son spectacle et monte avec quelques musiciens le groupe des Intouchables.

Ils sont repérés l'été 1997 par l'auteur québécois Luc Plamondon qui prépare la comédie musicale Notre-Dame de Paris. Il engage presque aussitôt Garou pour le rôle vedette de Quasimodo. Le spectacle débute en 1998 au Palais des Congrès à Paris. C'est immédiatement le succès que l'on sait ("Belle"), avec, pour Garou, des tournées à Montréal et à Londres puisqu'il joue aussi dans la version anglaise de Notre-Dame de Paris l'été 2000. Au détour d'une représentation il croise d'autres québécois : Céline Dion et René Angelil qui lui proposent de mettre à disposition leur équipe pendant la « retraite » de Céline.

Cela donne dès novembre 2000 un premier album "Seul" avec une pléiade de célébrités pour auteurs et compositeurs : Luc Plamondon et Romano Musumarra pour les titres "Seul", "Gitan" et "Demande au soleil", Jacques Veneruso pour "Sous le vent" et "Je n'attendais que vous", Didier Barbelivien pour "L'Adieu". Le disque avoisine les 2 millions d'exemplaires vendus. Garou assure la promotion de l'album et fait de nombreuses scènes, notamment l'Olympia en avril 2001. Il profite de sa tournée -avec les Intouchables- pour enregistrer un deuxième album live : "Seul... avec vous" dans lequel il reprend ses premiers succès et interprète les chansons des autres comme "La Bohème" de Charles Aznavour et "Au bout de mes rêves" de Jean-Jacques Goldman.

Parallèlement il collectionne les récompenses : en octobre 1999 c'est un Félix de la découverte de l'année, en janvier 2002 à Cannes, lors des NRJ Music Awards, le prix du Meilleur artiste masculin de l'année et celui du meilleur duo francophone pour "Sous le vent" avec Céline Dion. Garou s'engage aussi pour les grandes causes comme les Restos du Cœur avec les Enfoirés ou, en 1998, "Ensemble contre le Sida" pour lequel il interprète "L'Amour existe encore" avec Hélène Segara.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM