Jaubert, Maurice

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1900-1940) - Compositeur

Né à Nice, il suit d'abord des études de droit avant de se consacrer à la composition musicale. Outre son œuvre personnelle, il se consacre au cinéma. Dès 1929, il écrit la partition du film muet Le Mensonge, de Nina Petrovna, puis profite de l'apparition du parlant en France l'année suivante.

Théoricien et défenseur de la musique populaire, un concept opposé, pour lui, à celui de facilité, il invente une musique pour l'écran qui n'est ni une illustration, ni un bouche-trou : une poésie particulière qui rebondit sur le son des images. Il travaille entre autres, avec Jean Vigo (L'Atalante, Zéro de conduite), Marcel Carné (Drôle de drame, Quai des brumes, Hôtel du Nord, Le Jour se lève) ou Julien Duvivier (Carnet de bal, La Fin du jour). Pour Quatorze Juillet, de ce dernier, il compose « A Paris dans chaque faubourg », interprété par Lys Gauty.

Malgré sa disparition précoce, en 1940 au front, Maurice Jaubert est considéré, au travers de la trentaine de films auxquels il a collaboré, comme un précurseur et une référence pour son travail de confrontation entre limage et musique. Bien après sa mort, ses compositions ont été utilisées par François Truffaut dans ses films L'Histoire d'Adèle H, L'Argent de poche et La Chambre verte.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM