Kaas, Patricia

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1966) - Interprète

Née en Lorraine d'un père mineur et d'une mère allemande, elle commence à chanter très tôt dans les bals de la région, notamment dans un cabaret de Sarrebruck dès 1979. Son premier disque, "Jalouse", en 1983, passe inaperçu. Elle n'en continue pas mois de tourner dans sa région.

En 1987, elle enregistre "Mademoiselle chante le blues" qui, à force d'obstination, trouve peu à peu sa place sur les radios, et devient un succès (un million d'exemplaires, révélation féminine aux Victoires de la Musique et prix de l'Académie Charles Cros en 1988). Patricia Kaas se produit à l'Olympia en 1987 en première partie de Julie Piétri, puis de Michel Jonasz en 1988 aux Francofolies de la Rochelle pour la sortie de son premier album, "Mademoiselle chante le blues" ("Mon mec à moi", "D'Allemagne"), dont la plupart des titres sont signés Didier Barbelivien et François Bernheim.

En 1990, en même temps que sort son second album "Scènes de vie" ("Regarde les riches", "Kennedy rose", "Les Mannequins d'osier"), elle entreprend une tournée qui dure plus d'un an et qui, en passant par l'Olympia, le Zénith et la Fête de l'Humanité, l'emmène dans seize pays, des Etats-Unis à la Russie.

Ses auteurs se diversifient sur son troisième album, "Je te dis vous", en 1993, avec en particulier des titres de Jean-Jacques Goldman ("Il me dit que je suis belle") ou de Marc Lavoine et Fabrice Aboulker ("Reste sur moi", "Je retiens mon souflle"). Le disque sort dans 44 pays, en effet Patricia Kaas reste la chanteuse française qui s'exporte le plus à l'étranger. Sur scène, elle interprète aussi bien "La Vie en rose" d'Edith Piaf que "I wanna be loved by you" de Marilyn Monroe, ou "It's a man's man's world" de James Brown.

Avec un nouveau look et un quatrième disque, "Dans ma chair", en 1997, qui fait la part belle aux adaptations de titres américains ("Dans ma chair", "Quand j'ai peur de tout", "Chanson simple", "J'ai tout quitté pour toi"), elle remplit à nouveau Bercy en 1998. L'année suivante, "Rendez-vous", bénéficie de la collaboration de Jean-Jacques Goldman et de Pascal Obispo. Elle enchaîne ensuite les concerts en Allemagne, en Russie, à Las Vegas, aux Etats-Unis, et en France, au Zénith, puis sur la scène du Palais des Congrès, accompagnée par un orchestre symphonique.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2016 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM