Kakou, Elie

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1960-1999)

Né en Tunisie en 1960, Elie Kakou (Alian-Elie Kakou) passe son enfance à Marseille. Animateur au Club Med à la fin des années 1980, il y crée son fameux personnage de « Madame Sarfaty », juive tunisienne, qui le suivra tout au long de sa carrière.

Il enregistre son premier spectacle sur cassette vidéo, dans ce cadre, à Agadir puis en Sicile. De retour à Marseille, il passe dans une petite salle, La Paillotte. Une fois son diplôme de prothésiste dentaire en poche, il monte à Paris. On lui demande de présenter un de ses sketchs, « Le Professeur », sur la scène de Bobino. Guy Lux le remarque et l’invite à passer dans son émission de télé « La Classe » sur FR3. Fort de cette prestation il se produit pendant huit mois au Point Virgule.

Le succès et la consécration arrivent en 1994 : il présente son one-man-show mettant en scène toute une série de personnages populaires de « Madame Sarfaty » au prêtre intégriste, à l’Olympia puis au Casino de Paris, et se voit nominé dans la catégorie « meilleur humoriste » aux Victoires de la Musique en février 1995. En février 1997, il se produit sur la scène du Cirque d’Hiver, s’entourant d’une troupe de danseurs et d’acrobates.

Comédien, il tourne au cinéma entre autres dans « La Vérité si je mens » de Thomas Gilou, grand succès de 1997, et dans « Les Kidnappeurs » de Graham Guit avec Elodie Bouchez et Melvil Poupaud. Il devait enchaîner le tournage de la suite de « La Vérité si je mens », mais décède le 10 juin 1999 des suites d’un cancer du poumon.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2016 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM