Lara, Catherine

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1945) - Compositeur, Interprète

Née à Poissy, dans les Yvelines, dans une famille de musiciens, Catherine Lara commence le violon à l'âge de cinq. A 16 ans, elle entre au conservatoire de musique de Paris, où elle décroche le second prix de violon et le premier prix de musique de chambre. Elle monte un quatuor et accompagne Claude Nougaro en tournée, en 1971.

Cette année là, encouragée par Françoise Hardy, elle sort un premier disque, "Ad libidum", sur des paroles de Daniel Boublil. La chanson "Morituri" passe en radio. L'année suivante, Denise Glaser l'invite dans son émission Discorama. En 1972, elle sort un deuxième album, "Tu sais mieux que personne", et écrit deux chansons avec Barbara, "Accident" et "Clair de nuit". L'album paru en 1975, "Nil", est enregistré à Londres. Del Newman, collaborateur d'Elton John, écrit les arrangements.

Peu à peu la musique de Catherine Lara s'oriente vers le rock, notamment au contact de Francis Moze, guitariste du groupe Magma. A partir de 1977, elle commence à travailler avec Luc Plamondon, auteur de la célèbre comédie musicale Starmania, avec Michel Berger. Ecrit avec le guitariste Claude Engel, enregistré au Québec, son album sorti en 1979, "Coup d'feel", marque le tournant musical de sa carrière. Femme libérée affirmant ouvertement son homosexualité, Richard Avedon la photographie torse nu pour son album suivant "Géronimo" ("La Femme nue", paroles d'Etienne Roda-Gil). Elle enchaîne avec "Johan", écrit par Pierre Grosz (1981).

En 1983, elle obtient enfin son premier grand succès populaire avec "La Rockeuse de diamant", écrit avec Elisabeth Anaïs. Elle se produit deux soirs de suite sur la scène de l'Olympia. Trois ans plus tard, elle croise à nouveau le succès avec "Nuit magique", et reçoit le prix de la meilleure interprète aux Victoires de la Musique. Une voix rauque, une forte présence, l'utilisation originale du violon allié au rock, Catherine Lara a désormais une place de premier plan dans le paysage de la chanson française.

En 1991, elle se lance dans l'écriture d'une comédie musicale qui lui tient à cœur : "Sand et les romantiques", qu'elle écrit avec Luc Plamondon. La mise en scène est d'Alfredo Arias, et les rôles sont tenus entre autres, par Richard Cocciante, Daniel Lavoie, Maurane et Véronique Sanson. Le spectacle joué au théâtre du Châtelet en 1992, puis au théâtre du Gymnase l'année suivante, est un échec commercial. Catherine Lara repart en tournée et se lance dans la création de nouveaux albums, notamment "Mélomanie" en 1996.

Au début de l'année 2000, elle sort "Aral", un album entièrement instrumental. Amie de William Sheller, il lui a dédié une chanson en 1977, "Catherine", sur "Symphoman". Maxime Le Forestier lui a également écrit un titre, "Trop petit", en 1993.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM