Olomide, Koffi

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

1956

Né en 1956 à Kinsangani, Koffi Olomide connaît une enfance difficile, sa mère malade ne pouvant s’occuper de lui. Inspiré par Brassens et Brel, il se lance dans la chanson. Etudiant à Bordeaux, où il obtient un diplôme supérieur d’économie, “l’étudiant le plus célèbre du Zaïre” (d’après les journaux de son pays) commence par écrire pour les autres.

En 1978, un premier 45 tours attire l’attention du public, puis il décroche le titre de “meilleure vedette de la chanson zaïroise” pour Anibo, composition qu’il interprète avec Papa Wemba, qui est alors l’une des figures de proue de la rumba. Mais c’est en 1983, avec son premier album Ngounda (l’exilé) et la création de son groupe Quartier Latin, que Koffi Olomide commence véritablement sa carrière. Sa voix aux graves profonds et veloutés, pourtant capable d’émettre des aigus inattendus, et ses textes métaphoriques chargés de mélancolie, attirent vite un public fidèle, notamment parmi les femmes.

Parallèlement à ses morceaux langoureux, Koffi Olomide met au point une danse appelée le “tcha-tcho”, adaptation du fameux “kwassa-kwassa” cher aux noctambules congolais. Et bientôt, sa “soukouss love” pimentée de chorégraphies hautes en couleur fait de lui une star du continent africain - statut traduit par les surnoms que lui attribue la vox populi : “Soso Ameli Ngando” (le coq a mangé le crocodile), “Rambo” ou “le grand Popao”. Soutenu par une légion de fans baptisés Koffiettes et Koffiphiles, il vient en France, où il remplit des salles prestigieuses, comme l’Olympia et le Zenith en 1998.

Parallèlement, il enregistre des albums où il invite d’autres voix, souvent féminines, comme celle de la star sénégalaise Coumba Gawlo, présente sur son treizième disque, Attentat. En 2000, fort de sa notoriété, le “Barry White du Zaïre” relève un pari fou : sans aucun soutien médiatique, il occupe avec son groupe de vingt-cinq personnes l’immense scène de Bercy.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM