Paulus

Créé le 23 mai 2012 |
Mots clés :

(1845-1900) - Interprète, Auteur, Compositeur, Directeur de salles

Paulus, Jean-Paul Habans pour l'état civil, naît le 6 février 1845 à Saint-Esprit (Bayonne de nos jours). Fils de petits commerçants, il travaille assez jeune comme employé d'une agence de loterie ou encore comme commis dans une étude de huissiers, après de brèves études à Bordeaux. Il commence à chanter dès 1863 en province. L'année suivante, il débute à Paris, à Belleville.

En 1867, il se produit sur la scène du Concert du XIXe siècle, puis à l'Alhambra et à l'Eldorado. Il se forge ensuite une très solide réputation de chanteur en parcourant les grandes salles de province (Marseille, Lyon, Toulouse...). A l'Alcazar d'Eté à Paris, en 1877, il interprète "Les pompiers de Nanterre" (Philibert-Burani/Antonin Louis). A la Scala, il crée "Je me rapapillote" (Laroche-Paulus/Tac Cohen). Parmi son répertoire des années 1880, citons également "La chaussée Clignancourt" (Bruant/Paulus, 1880, créée à l'Alcazar d'Eté), "La boiteuse" (L. Delormel-L. Garnier/L. Gangloff, 1888, créée à l'Eldorado) et surtout "En revenant de la revue" (L. Delormel-L. Garnier/L.-C. Desormes, 1886, créée A la Scala), qui reste son plus gros succès. Le 14 juillet 1886, il la chante et modifie le couplet,
à la gloire du général Boulanger.  

A partir de 1883, il est une "vedette" à part entière. Il signe pour trois ans au Concert Parisien, contre un important cachet, ce qui ne l'empêche pas de chanter ailleurs. En 1889, il obtient un autre énorme succès avec "Le père la Victoire" (L. Delormel-L. Garnier/L. Ganne, créée à L'Eldorado, puis sur la Tour Eiffel).

Paulus part en tournée Aux Etats-Unis et au Canada. Il chante en Autriche, en Russie, en Angleterre... En 1892, il achète Ba Ta Clan (qu'il possède jusqu'en 1897) puis l'Alhambra de Marseille. Il fait faillite. En 1897, il apparaît comme directeur de la salle Le Parisiana, reprise en
fait par les frères Isola. Le public accourt sur son nom. Il remplace Yvette Guilbert en 1900 aux Ambassadeurs. C'est son dernier succès populaire.

Ruiné, il est contraint de continuer de se produire jusqu'en 1903. Le 19 décembre 1906, une soirée de gala est organisée à son attention au Théâtre de la Gaîté par Fursy, avec les grands artistes du moment : Yvette Guilbert, Max Dearly, Georges Berr, Madame Réjane, Fragson, Paulette Darty, Mayol, Dranem, Fursy... C'est sa dernière apparition scénique. Octave Pradels recueille ensuite ses mémoires. Paulus décède le 1er juin 1908.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM