Réda Caire

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1905-1963) - Interprète

Joseph Gandhour naît au Caire en Egypte le 4 févier 1905, d'où son pseudonyme. Il est le fils de Bey Gandhour, haut fonctionnaire du gouvernement égyptien et d'une héritière de la noblesse belge. Sa famille s'installe à Marseille au début des années 1920. Destiné au droit, il débute en amateur sur scène, dans la cité phocéenne, en 1926 en lever de rideau de Fernandel, puis chante à Lyon dans une opérette en 1928, avant de se produire à Paris au Boeuf-sur-le-Toit dans un tour de chant.


En 1933, il est de retour à Marseille au Théâtre des Variétés pour monter l'opérette Azor, suivie par La Veuve joyeuse. En quelques jours, il devient la coqueluche du public marseillais, et ne quitte plus l'affiche du Théâtre des Variétés pendant trois ans, que ce soit pour une opérette, une revue ou un tour de chant. Il partage la vedette avec Mistinguett dans la revue Féerie de Paris, montée au Casino de Paris, en 1937-1938. Chanteur de charme, il se produit dans les salles marseillaises et parisiennes. Il enregistre de nombreuses chansons ("Les beaux dimanches de printemps", "Si tu reviens", "Je voudrais un petit bateau", "Balalaïka", "Avec toi, c'est toujours dimanche", "La belle marinière", "Pourvu qu'on s'aime", "Ah ! Ah ! C'est la polka", "Le petit souper aux chandelles"...) et participe à plusieurs films (Si tu Reviens ! de Jacques Daniel-Norman en 1937, Prince de mon coeur de Jacques Daniel-Norman en 1938, Vous seule que j'aime d'Alfred Machard en 1939, Marseille mes amours de Jacques Daniel-Norman en 1940...).

Il reste la vedette incontestée de la scène marseillaise durant les années 1930 et 1940. Il a, entre autres, contribué à lancer Yves Montand. Après quelques années d'oubli, il renoue avec le succès en 1954, avec une opérette créée à l’Alcazar, Chanson de Paris, reprise en 1956, 1957 et 1958. Il ouvre une école de chant en 1957, et se produit pour la dernière fois sur une scène en 1962, au Théâtre du Gymnase dans un récital intitulé De Schubert à Jacques Brel. Il décède le 9 septembre 1963 à Clermont-Ferrand.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2016 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM