René de Buxeuil

Créé le 23 mai 2012 |
Mots clés :

(1881-1959) - Compositeur, Auteur, Interprète

Jean-Baptiste Chevrier, alias René de Buxeuil, naît à Buxeuil, dans la Vienne, le 4 juin 1881. En 1890, ses parents s’installent à Descartes en Indre et Loire. Ils achètent un café, situé place de l’Hôtel de Ville.

Le 8 janvier 1892, Jean-Baptiste est grièvement blessé par un tir de carabine à plomb et perd la vue. Placé à l'Institution Nationale des Jeunes Aveugles, à Paris, il étudie la musique. Il en sort avec les premiers prix d'harmonie, de piano et de clarinette. Il y écrit ses premières chansons qu'il interprète lors des fêtes scolaires ou dans la café de ses parents.

Il se lance tout d’abord dans la carrière de chansonnier satyrique. Il fréquente le Bijou-Concert et rencontre les chansonniers Montmartrois : Xavier Privas, Paul Delmet, Eugène Lemercier... Il choisit son pseudonyme de René de Buxeuil, afin dit-il : "... d’être le troisième René après Descartes et Boylève" (de la ville de Descartes). Il se produit ensuite dans les cafés concerts. Afin de gagner sa vie, il donne des cours de chant (notamment à la future Damia) et accompagne au piano des films muets.

Il écrit ses premiers succès comme "Ferme tes jolis yeux" (Virgile Thomas-René de Buxeuil/René de Buxeuil), créé par Junka sur la scène de l'Eldorado en 1913. Pendant la Grande Guerre, il organise un théâtre aux armées, donne des spectacles et chante dans les hôpitaux et sur le front. Il connaît une rapide ascension et un succès qui ne se démentira pas.  
Parmi ses chansons, citons : "Tu finiras sur les planches" (André Decaye/René de Buxeuil, 1920, créée par Georgel), "Ma chanson" (Roland Gaël/René de Buxeuil, 1923, créée par Eugénie Buffet), "Y'a des loups" (René de Buxeuil, 1923), "Zaza" (Suzanne Quentin/René de Buxeuil, 1923, créée par Dalbret), "L'âme des roses" (René de Buxeuil, 1923), "Les violettes" (René de Buxeuil, 1927), "La voix de maman" (Constant Fortin/René de Buxeuil, 1929, interprétée notamment par Berthe Sylva), "Les poupées de minuit" (Constant Fortin/René de Buxeuil, 1930, interprétée notamment par Berthe Sylva)...

En 1925, il prend à son service, Jean Genet, alors âgé de 14 ans. Ce dernier vole l'argent des commissions. De Buxeuil porte plainte et Jean Genet est emprisonné à Mettray (Indre-et-Loire) pendant un an. Genet relate son séjour carcéral dans son livre, Le journal du voleur.

Membre de l'Action française de Charles Maurras, René de Buxeuil compose la musique de son hymne, "La Royale", ainsi que d'autres chansons royalistes. En 1948, il fonde l'UGAMPA (Union Générale des Auteurs et Musiciens Aveugles).

René de Buxeuil est décédé le 29 juillet 1959 à Paris.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2016 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM