Siodmak, Robert

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1900-1973) - Réalisateur

Né le 8 août 1900 à Memphis, dans le Tennessee, d’un père autrichien d’origine juive, Robert Siodmak, frère de l'écrivain Curt Siodmak, est élevé en Allemagne où il fait ses débuts sur scène, en 1920.

Il aborde le cinéma en 1925, comme traducteur d'intertitres. Il devient monteur, scénariste, puis assistant de Curtis Bernhardt. En 1929, il (co)dirige son premier film avec E.G. Ulmer : Menschen am Sonntag (Les Hommes le dimanche). En 1933, il fuit l'Allemagne et s'installe en France où il tourne sept films, dont La crise est finie (1934) Mister Flow (1936), Mollenard (1938).

Avec l’arrivée des troupes allemandes à Paris, Il part pour les Etats-Unis. Il y a tourné vingt-deux films, parmi lesquels : Phantom Lady (Les Mains qui tuent, 1944) The Killers (Les Tueurs, 1946), Cry of the City (La proie, 1948), Criss Cross (Pour toi j’ai tué, 1948), films noirs dans lesquels Siodmak introduit l’expressionnisme allemand. En 1952, il est de retour en Europe et s’installe définitivement en Allemagne.

Il dirige encore quatorze films, avant de mourir en Suisse le 10 mars 1973.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2016 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM