Sylvestre, Anne

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1934) - Auteur, Compositeur, Interprète

Née à Lyon, Anne Sylvestre débute sa carrière de chanteuse en 1957, au cabaret de la Colombe à Paris, en même temps que Jean Ferrat et Pierre Perret. Accompagnée de sa guitare, elle interprète ses premiers succès : "Porteuse d'eau", "Philomène", puis "Eléonore", et "Mon Mari est parti". A cette époque elle se produit dans plusieurs cabarets, comme le Cheval d'Or, la Contrescarpe, mais aussi aux Trois Baudets (1959), à Bobino et l'Olympia (1962).

Elle réalise ses premiers enregistrements chez Philips, grâce à Jacques Canetti. Elle y sort son premier album de chansons pour les enfants, en 1964, et reçoit le Grand Prix du Disque de l'Académie Charles Cros. Dans les années 1970 et les années 1980, elle tourne en France et dans les pays francophones (Les Capucines, Le Montparnasse, le Palais des Glaces en 1981, le Printemps de Bourges). En 1976, elle monte un récital avec Dick Annegarn.

En 1986, elle chante avec Romain Didier, Georges Moustaki, Maxime Le Forestier, Karim Kacel, et d'autres en hommage à Georges Brassens. Un an plus tard, elle crée un spectacle en duo avec la Québécoise Pauline Julien ("Gémeaux croisés"). En 1989, elle chante et joue la comédie dans le spectacle "Calamity Jane", donné à La Rochelle, puis au Bataclan, puis crée "Lala et le cirque du vent" (1993), comédie musicale pour les enfants.

Bien avant Dorothée et Chantal Goya, à une époque où le public enfantin n'était pas un marché considéré comme rentable, elle se lance dans l'écriture pour le jeune public, avec ses Fabulettes, inspirée par sa petite fille. "Hérisson", "Veux-tu monter dans mon bateau ?", "Muse-Musaraigne", "C'est un veau", autant de titres devenus aujourd'hui des classiques.

Associée dans les années 1970 au mouvement féministe, elle chante avant tout la sensibilité féminine. Ses textes racontent l'intimité, mais aussi la force des sentiments et de ses engagements : la guerre et la solitude ("Mon mari est parti"), le droit à l'avortement ("Non tu n'as pas de nom"). Elle brosse des portraits tout en finesse ("Eléonore", "Benoîte", etc.). "Géranium" est l'une de ses plus belles chansons, décrivant le sentiment amoureux à travers les détails de la vie quotidienne, les impressions fugaces, à la manière de Barbara ("Pierre"). En duo avec Bobby Lapointe, elle a aussi interprété sur ce thème une chanson pleine d'humour : "Depuis le temps que j'l'attends mon prince charmant" (1969).

Ces textes ont été chantés par de nombreux interprètes : Pauline Julien, Cora Vaucaire, Serge Reggiani, Brigitte Sauvage, et aussi Barbara ("Lazare et Cécile"). En octobre 2000, après plus de quarante ans de chanson, elle sort un nouvel album, "Le Partage des eaux", également titre du spectacle qu'elle présente en 2001 sur la scène de l'Auditorim Saint-Germain et en tournée.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM