Varna, Henri

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1887-1969) - Directeur de salle

Né à Marseille le 31 octobre 1887, Henri Varna passe son enfance juste derrière l’hôtel de ville, dans « le Panier », quartier typique de petites rues détruit sous l’Occupation par les Allemands. Il fait ses études en tant que pensionnaire chez les jésuites de Saint-Ignace. Il y découvre le théâtre et se produit pour la première fois sur une scène en tant qu’acteur. Peu doué pour les études, son père le prend avec lui dans son entreprise de négoce de produits exotiques. Mais le commerce ne l’intéresse pas.

En 1906, il s’engage dans le 141e régiment d’infanterie. Dès qu’il le peut, il assiste aux spectacles nouveaux montés au Palais de Cristal ou au Théâtre du Gymnase. Lors d’un dîner en 1908, il rencontre Sylvain, le doyen de la Comédie Française, qui le remarque à la fin du repas alors qu’il récite une scène de « L’Arlésienne ». Sylvain lui conseille de monter à Paris et de venir le voir. C’est chose faite à la fin de la même année.

Varna suit des cours avec un professeur d’art dramatique et commence à jouer, au Théâtre de l’Atelier et aux Célestins à Lyon. Il chante également au Bataclan, sous le pseudonyme de Varnel. Après une saison d’été comme comédien au casino de Cayeux-sur-Mer, il fait ses débuts au cinéma muet sous la direction de Louis Feuillade en 1910.

En 1912, Oscar Dufrenne, se trouve seul responsable des spectacles de Cayeux-sur-Mer. Il demande à Varna de l’aider et en 1913, lui confie la direction artistique du Concert Mayol. Il commence alors à y monter des revues comme « Venez z’ouir » ou « Du bleuet, du muguet et des coquelicots ». Dufrenne et Varna se retrouvent bientôt à la tête des Bouffes du Nord, des Ambassadeurs et du Palace. Les deux associés font également construire L’Empire sur l’emplacement d’un petit music-hall.

A partir de septembre 1929, Henri Varna dirige le Casino de Paris. Il y monte tout d’abord la revue « Paris-Miss » avec Mistinguett en vedette et une vingtaine d’autres jusqu’en 1966, date à laquelle il abandonne la direction à Roland Petit. Revuiste, il participe à l’élaboration de tous les spectacles du Casino de Paris. En 1933, à la mort d’Oscar Dufrenne, il abandonne l’Empire pour le Théâtre de Mogador, qu’il consacre à l’opérette. On lui doit la découverte de Tino Rossi.

Henri Varna décède à Paris en 1969.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2016 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM