Willemetz, Albert

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1887-1964) - Auteur

Il commence à écrire des poèmes et des chansons alors qu'il est encore fonctionnaire au ministère de l'Intérieur. Deux opérettes à succès, dont Henri Christiné compose la partition, lui assurent la célébrité : "Phi-phi" et "Dédé" (1920 et 1921).

Les succès de Willemetz restent indissociables de l'âge d'or des revues, pendant les Années Folles, et de leurs deux interprètes vedettes, Mistinguett et Maurice Chevalier.

Pour Mistinguett, il écrit "Mon homme", créé en 1920 au Casino de Paris et succès international, "Une femme qui passe" (1921), "En douce", "La java" (1922), "J'en ai marre" (1922), "C'est jeune et ça ne sait pas" (1923), "C'est vrai" (1933).

Pour Maurice Chevalier : "Dans la vie faut pas s'en faire" et "Je m'donne" (tirés de Dédé), "Pour bien réussir" (1922), "Elle n'est pas si mal que ça" (1923), "Valentine" (1925), "Ah si vous connaissiez ma poule" (1938), "Paris sera toujours Paris" (1940).

Après la guerre, il collabore aux opérettes de Francis Lopez, "Andalousie" ou "Ole torero", interprétés par Luis Mariano. Il a écrit des centaines de chansons pour des revues, des opérettes ou des films. A partir de 1946, il devient président de la SACEM.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM