ABC

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

Emplacement

ABC
11 boulevard Poissonnière, Paris 2e
France

Construit en 1929 par la société de cinémas Lutétia, à l'angle du boulevard Poissonnière et de la rue Saint-Fiacre, le théâtre Plazza, est finalement consacré à la comédie, après des essais infructueux de programmation de spectacles de music-hall. La salle de 1200 places se trouve en sous-sol. Le lieu est inauguré le 3 octobre 1930. Différents directeurs se succèdent, sans succès. La salle est rebaptisée un temps le Pavillon. Le lieu est racheté en 1933 par Mitty Goldin. Juif roumain arrivé à Paris quinze ans plus tôt, journaliste puis impresario, Mitty Goldin, Goldenberg de son vrai nom, prend le risque de transformer le théâtre en music-hall, à une époque où les salles de spectacle ferment face à la concurrence du cinéma.

Pour relever le défi, il investit dans des travaux d'aménagement et dote cette salle de 1200 places, de deux balcons, de loges, d'un promenoir et d'une décoration chic avec son comptant de dorures et de jeux de rideaux.

Il rebaptise la salle ABC, pour être le premier par ordre alphabétique dans les programmes. Surtout, il met au point un nouveau type de programmation, avec des spectacles qui ne restent pas plus de deux ou trois semaines consécutives à l'affiche et qui font systématiquement appel à des vedettes ou à des artistes confirmés. Les spectacles de l'ABC, le théâtre du rire et de la chanson, comme il est inscrit sur son fronton, sont constitués de nombreux numéros (chanteurs, danseurs, humoristes, attractions) qui s'enchaînent à un rythme rapide. La prestation de la tête d'affiche ne dépasse pas, en général, vingt minutes.

Tino Rossi y effectue ses débuts parisiens le premier juin 1934. Damia s'y produit la même année, Marie Dubas en 1934, 1935 et 1948, Jean Sablon en 1939 et 1946, Edith Piaf en 1951 (elle y a fait ses débuts dans une grande salle en 1937 en première partie de Gilles et Julien). Pratiquement toutes les vedettes de la chanson et du music-hall y sont passées (Pierre Dac, Mireille, Suzy Solidor, Lucienne Boyer, Marianne Oswald, Réda Caire, Agnès Capri, Léo Marjane, Rina Ketty, Germaine Sablon, Paul Meurisse, Marie Bizet, Ray Ventura, Jean Tranchant...) faisant de l'ABC le music-hall parisien de référence jusqu'aux années 1950.

Mistinguett y fait sa rentrée à partir du 30 avril 1937 dans la revue Chanson de Paris. De tous les spectacles de l'ABC, le plus marquant a sans doute été celui de Charles Trenet au début de sa carrière en solo en mars 1938, après sa séparation d'avec Johnny Hess : prévu pour chanter trois chansons, il fait un triomphe et provoque une émeute dans le public qui l'impose comme vedette du spectacle à la place de Lys Gauty. Félix Mayol y fait ses adieux le 30 septembre 1938. Django Reinhardt et le Quintette du Hot Club de France y jouent en octobre suivant. 

Mitty Goldin quitte la France en 1940. Jusqu'en janvier 1945, l'ABC est exploité par plusieurs directions dont certaines mises en place par les Allemands, sans que toutefois la formule à succès inaugurée par Goldin ne soit véritablement transformée. De nouveaux interprètes y font leur apparition : Elyane Célis, Lucienne Delyle, Georges Guétary, André Dassary, Georges Ulmer et le jeune Yves Montand le 18 février 1944 dans un tour de chant à l'américaine !

Goldin reprend la direction de l'ABC à partir de janvier 1945. Maurice Chevalier s'y produit pour la première fois le 12 décembre 1945. Il y reste à l'affiche trois mois. On y entend également Gaby Verlor et Bourvil (1946), Renée Lebas (1947), Henri Salvador, Les Compagnons de la chanson  (1948)...

Au printemps 1949, Mitty Goldin s'associe avec Léon Ledoux. A partir des années 1950, l'ABC se consacre de plus en plus à l'opérette, avec en particulier un record de 1500 représentations pour, "La route Fleurie", montée en 1952 avec Georges Guétary, Bourvil et Annie Cordy. En 1955, malade, Mitty Goldin quitte la codirection de l'ABC. Il décède d'une congestion cérébrale le 29 juin 1956. Léon Ledoux dirige l'ABC jusqu'en 1964. La salle subit la concurrence de l'Olympia, de l'Alhambra et de Bobino. Le premier décembre 1962, Léo Ferré y donne un récital. Fernand Raynaud s'y produit en février 1963. 

En 1964, l'ABC ferme pour être reconverti en cinéma qui fonctionne jusqu'en 1981. 

 

Crédits des chansons à écouter ci-dessous :

La belle France par Gilles & Julien (Jean Villard Gilles), Frémeaux & Associés, DR, 1936 / Je chante par Charles Trenet (Charles Trenet/Charles Trenet-Paul Misraki), Frémeaux & Associés, Raoul Breton, 1937 / Insensiblement par Jean Sablon (Paul Misraki), Frémeaux & Associés, SEMI/Warner Chappell Music France, 1942 / Dans les plaines du Far-West par Yves Montand (Charles Hummel/Maurice Vandair), Frémeaux & Associés, Méridian, 1945.


EXTRAITS AUDIO :
 

CARTE :

Javascript is required to view this map.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM