Boris Vian, j’irai chanter sur vos tombes

Créé le 22 octobre 2005 |
Mots clés : conférence, JP Nataf, Vian

Boris Vian est venu à la chanson en touche à tout, presque comme un jeu. Il a pourtant fini par en écrire 500. Il aborde la musique par le jazz dans les années 30, en apprenant notamment à jouer de la trompette. Dès 1943, il écrit ses premières chansons. En 1947, il anime les soirées de Saint-Germain-des-Près et en parallèle continue à écrire des chansons. Il rencontre Henri Salvador en 1950. Ils vont ensemble composer de nombreux morceaux. En 1954, Jacques Canetti le convainc de devenir interprète. Il se produit sur la scène des Trois Baudets l'année suivante. 

Retrouvez le texte, le podcast, la vidéo complète de la conférence, une biographie, des photos…ainsi que 7 extraits filmés (30s) de chansons de Boris Vian reprises par JP Nataf à la guitare ("Ah! Si j'avais un franc cinquante", "Quand j'aurais du vent dans mon crâne", "La politique", "La ballade du lapin" qu’il met en musique !, "La complainte de Mackie", "Je ne peux pas travailler", "On est pas là pour se faire engueuler").

Par Olivier Nuc (journaliste et auteur) et JP Nataf.



RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account, used to display your avatar.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM