Yann Apperry, un auteur en résidence

Mots clés :

De février à octobre 2015, soutenu par le Conseil Régional d'Île de France pour la première fois, le Hall de la chanson accueille un auteur : Yann Apperry.
Il mènera un atelier-laboratoire à destination d'un groupe ouvert d'interprètes et de participants d'arts différents, sous la direction musicale de Claude Barthélémy. Ce laboratoire se mène selon deux approches : une consacrée à Jean-Pierre Suc - un des pilliers du Cheval d'Or, cabaret de référence de la rive gauche, une autre intitulée "Je suis une chanson".


L'atelier se déroule au moins une fois par mois. Il sera l'occasion à la fois d'un travail de création et d'une reflexion sur la chanson, sa nature, son histoire, la diversité de ses approches et de ses incarnations. L'occasion pour Yann de développer en compagnie de Claude Barthélémy et des chanteuses Maria Laura Baccarini et Stephy Haik un nouveau répertoire de chansons, en français et en anglais.

Et sur un autre versant d'explorer le riche univers du Cheval d'Or et de son principal animateur, feu Jean-Pierre Suc.
C'est au Cheval d'or, haut lieu du cabaret rive gauche des années 50 et 60 (le Cheval d'or ouvre ses portes en 1955) qu' Anne Sylvestre, Suc et Serre, Ricet Barrier, Raymond Devos, Boby Lapointe, Luce Klein, Pierre Etaix, Daniel Prévost et tant d'autres firent leurs armes.

Deux ateliers feront l'objet de présentations publiques et d'un échange avec les spectateurs et l'équipe du Hall, le 30 juin et le 13 octobre à 19h30. Ils seront parfois suivis de rencontres d'invités ou de projection de film sur la branche "Rive gauche" de la chanson française.

D'autres rendez-vous pourraient naître, restez connectés sur le site du Hall de la chanson.


Yann Apperry, romancier et librettiste, est l'auteur de Diabolus in Musica, Prix Médicis 2000, et de Farrago, Prix Goncourt des Lycéens. Il travaille régulièrement comme parolier et librettiste avec des musiciens, notamment Claude Barthélémy, Régis Huby et le compositeur italien Massimo Nunzi, avec lequel il prépare une comédie musicale inspirée de Kipling : Le Dernier Livre de la Jungle.

Maria Laura Baccarini a joué les rôles titres dans les productions internationales de nombreux incontournables de la comédie musicale : West Side Story, Chicago, A Chorus Line… Installée à Paris depuis quelques années, elle multiplie les projets de disques et de scène : dernièrement Gaber, Io e le cose, en duo avec Régis Huby, plongée dans le répertoire du grand chansonnier italien Giorgio Gaber ; All Around, une création originale créée cet automne au Théâtre 71 de Malakoff, partition de Régis Huby et texte de Yann Apperry, ou encore Waiting For the Night to Smile, un hommage à Steven Sondheim, créé tout récemment au Triton. 

Stéphy Haik, franco-américaine, mène une carrière de chanteuse sur les deux bords de l'Atlantique. Diplomée de LaGuardia, la prestigieuse "High School of Performance Arts", de New York, et de la Manhattan School of Music, elle fait ses armes dans les clubs downtown, enregistre avec Malcolm McLaren, partage la scène avec Donna Summer, enregistre en duo avec De La Soul. Sur le vieux continent, elle est aux côtés de Dédé Cecarelli, Biréli Lagrène, Sylvain Luc…, partage avec Maria Laura Baccarini l'affiche de Nuit Américaine, le spectacle de Lambert Wilson, retourne à New York graver son premier disque solo, The Longest Mile. Son dernier projet s'intitule Stephy Haik Sings & Loves Burt Bacharach...

Claude Barthélémy, compositeur, chef d’orchestres savants & sauvages, directeur par deux fois de l’Orchestre National du Jazz, compagnon de route de Michel Portal et de tant d’autres, auteur de pièces symphoniques pour Ars Nova, oud hero, guitariste de l’extase, du réel, des longs silences trépidants, et, quand au-delà de 360 tourne la noire, de la lenteur en tant que telle ; docteur ès Rothko, James Taylor, Jimmy Hendricks et Anton Webern ; vidéaste de l’instant le plus beau où de l’informe surgit quelque chose ou presque et amateur des gâteaux les plus gros ; génie sans système de l’échappée belle, au sein de tout ce qui vient, de ce qui à l’ailleurs revient, et en ce sens gödelien ; dodécaphoniste déboulonnant d’aise et coltranisant Boulez ; perpétuateur de catastrophes heureuses sur fond d’ivresse sous-jacente et par là thomien ; éclaireur ; auteur entre mille autres des vers autobiographiques Tout m’arrive à la fois, et Mon âme papillonne au bout de l’impensé ; serein.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM